Qui sommes-nous ?

Depuis sa fondation en 1927, l'Argus n'a cessé d'évoluer et de se diversifier pour vous proposer des produits et services innovants.

D'abord constitué autour d'un journal hebdomadaire dédié à l'automobile et comprenant sa fameuse cote à destination des particuliers et professionnels, le groupe est aujourd'hui présent dans de nombreux domaines.

La gestion et la valorisation de parc VO, la gestion et diffusion de petites annonces, l'aide au recrutement de vos collaborateurs ou encore la réalisation de sites web en sont quelques exemples.

Le groupe l'Argus vous accompagne ainsi au quotidien dans la bonne gestion de l'ensemble de votre activité grâce à un large portefeuille de solutions.

1927

Quelques dates-clé

L'argus est fondé en 1927 par le journaliste et sportif Paul Rousseau, grâce au soutien financier de son ami Ernest Loste, qui est alors le premier importateur français de FIAT.

Dans un contexte où l'automobile est encore un objet de luxe, il entend favoriser son développement et n'hésite pas pour cela à défendre l'intérêt des consommateurs en ciblant les pouvoirs publics.

L'hebdomadaire s'intéresse alors à un éventail large de sujets couvrant l'actualité économique, les sports mécaniques et l'automobile. Une rubrique est consacrée aux petites annonces et le journal fournit également des informations pratiques ainsi que la Cote Argus des véhicules d'occasion.

A la mort de Paul Rousseau en 1941, c'est Jacques Loste, fils d'Ernest Loste qui prend le relais.

Sous sa direction, L'argus continue son développement et renforce sa position de référence, en témoigne l'utilisation de ses cotes en 1944 pour l'indemnisation des véhicules réquisitionnés pendant la guerre.

La démocratisation de l'automobile dans les années 1960 conforte la position du groupe qui assied sa notoriété auprès des particuliers comme des professionnels.

Le groupe publie les « conditions générales de L'argus de l'automobile » dès 1963, qui définissent les éléments d'appréciation de la voiture d'occasion.

Dans les années 1980, le journal atténue son engagement politique, notamment sous l'impulsion de Florence Loste, fille de Jacques.

Dans le même temps, L'Argus continue de perfectionner sa cote en prenant en compte plus de critères grâce aux nouvelles technologies.

Dès 1985, l'Argus met à disposition sa cote sur le Minitel.

En 1993, l'Argus crée le premier trophée du véhicule utilitaire de l'année.

L'Argus fait figure de pionnier en ouvrant son site dès 1997.

La cote y est disponible à partir de 1998.

Lancement du logiciel PREVAR, qui permet de calculer la valeur résiduelle d'un véhicule.

Alexandrine Breton, fille de Florence Loste, prend les rênes de l'entreprise en 2001.

Les années 2000 sont aussi celles du déploiement, initié dans les années 1990, de l'expertise automobile acquise par l'entreprise.

L'Argus vise ainsi à fournir aux professionnels un ensemble d'outils et solutions complémentaires pour gérer l'ensemble de leur activité.

Le groupe rachète Planet VO, un outil de gestion de l'activité VO.

L'hebdomadaire adopte une nouvelle formule. Dans l'édito du 15 mars (n°4075), la présidente rappelle la particularité de L'argus d'être depuis l'origine le journal commun des particuliers et des professionnels de l'automobile, ce qui lui vaut d'être jugé «impartial».

Néanmoins, il ambitionne d'offrir « plus et mieux à chacun » en distinguant son audience, le contenu susceptible d'intéresser les usagers de la route étant désormais bien trop éloigné des préoccupations des gens de métier.

Deux versions de L'argus sont donc créées, destinées spécifiquement à chacun des lectorats historiques, comme cela a été fait sur le Minitel et sur Internet.

La Groupe se développe sur les annonces VO avec le rachat de mixad à Price Minister.

Mixad exploite entre autres les site 321auto.com et auto-evasion.com, ainsi qu'un outil de mesure de la performance comme multitraceur.com

Avec ce rachat, le Groupe peut combiner le savoir-faire de mixad sur les annonces avec les solutions développées au sein du groupe, ce qui permet par exemple d'indiquer aux acheteurs si l'annonce est une bonne affaire.

Le groupe rachète en 2010 Cardiff, qui propose des outils de gestion de l'activité VO, la réalisation de sites Internet et la gestion des véhicules hors d'usage.

Grâce au partenariat avec Neowebcar en 2010, L'Argus se lance aussi dans le déstockage de véhicules neufs pour les distributeurs.

En 2011, avec le rachat d'Autorecrute, le groupe étend ses activités au recrutement dans le secteur de l'automobile avec la diffusion d'offres d'emploi et des conseils personnalisés en recrutement.

L'Argus continue à développer sa présence sur Internet et développe une application mobile en 2011.

L'Argus complète sa célèbre Cote avec des nouvelles Valeurs : des outils qui permettent de mieux acheter, mieux fixer les prix d'annonces, mieux gérer son stock et mieux estimer les prix de revente.

La Valeur Argus Annonces est une estimation du prix d'annonce d'un véhicule d'occasion (VO) élaborée à partir des prix affichés notamment sur les sites Internet du Groupe Argus.
Elle tient compte de sa motorisation, de sa finition, de sa date de mise en circulation et de son kilométrage.

Plus qu'une simple moyenne, la Valeur Argus Transactions est le résultat d'une modélisation statistique des prix réels de transaction des VO, inédite en France.

L'Argus a mobilisé ses équipe R&D pour élaborer cette valeur de revente à particulier ou à professionnel, dont la cohérence est validée par nos experts en valorisation.

Le Groupe Argus lance le Club Argus, un rendez-vous trimestriel réunissant les professionnels et les experts du secteur automobile autour d'une thématique pragmatique comme la gestion des buy-backs, l'optimisation des achats ou encore le positionnement des tarifs internet.

L'argus se positionne plus que jamais comme un partenaire privilégié des acteurs de l'automobile, en proposant des solutions pour échanger et progresser dans les différents métiers de la distribution automobile.