Jusqu'à quel âge, les véhicules d'occasion sont-ils commercialisés par les professionnels ? Pour la première fois, AAAdata nous permet d'observer le marché du véhicule d'occasion autrement que par le prisme de la tranche d'âge et d'identifier précisément la part des véhicules d'occasion vendus par les professionnels et celle des échanges entre particuliers.

Premier enseignement et excellente nouvelle pour les professionnels : leur part de marché dans les transactions de véhicules d'occasion augmente depuis 2009. Alors qu'ils étaient à l'origine de 31,6 % des ventes de VO en 2009, leur part  atteint sur les 5 premiers mois de l'année 35,9 %, en légère progression puisque 2016 leur a permis de générer 35,5 % des ventes totales. Ainsi en 6 ans, les professionnels ont réussi à grignoter 6,6 points de part de marché. La multiplication des labels VO à petits prix, semble porter ses fruits même si la progression est lente au regard des efforts portés par les marques automobiles et les distributeurs. Mais la preuve est bien présente que la tendance n'est pas inéluctable.
Ainsi, en 2016, les professionnels sont à l'origine de 1 943 351 ventes VO contre 3 534 243 transactions entre particuliers.

63 % de part de marché sur les moins de 4 ans

Autre enseignement apporté par les données AAAData : le moment fatidique où bascule cette part de marché, où le professionnel perd pied sur ce marché. Ce moment est clairement exprimé par les ventes par canaux et âge du véhicule : 48 mois. A partir de 4 ans, les particuliers se tournent plus largement vers d'autres consommateurs afin d'acheter un VO. Le manque d'offre sur ce segment d'âge chez les professionnels explique sans doute ce renversement de tendance.

Ainsi, le terrain de jeu favori des distributeurs et marchands est constitué d'une offre de 1 391 885 véhicules (âgés entre moins d'un an et 47 mois). Sur cette offre, ils sont largement majoritaires avec 63 % des ventes comme le montre le tableau ci-dessous. Sur les véhicules de moins d'un an, les professionnels ne disposent "que" de 66 % de part de marché. La statistique interroge car cette catégorie de VO comprend typiquement les immatriculations des ex-véhicules de démonstration et les retours de locations de route durée mais elle intègre également les véhicules des collaborateurs des marques présentes en France qui revendent généralement au bout de 6 mois les véhicules achetés. Ce volume (environ 45 000 véhicules en 2016) explique l'importance de la vente entre particuliers sur ce segment d'âge.

En dehors de ce fait, les professionnels sont les champions du VO pour les véhicules dont l'âge est compris entre 12 et 23 mois : 68 % de part de marché en moyenne en 2016 et depuis le début de l'année 2017. Leur pénétration ne cesse ensuite de baisser pour devenir minoritaire dès que le véhicule passe le cap des 4 ans.