Depuis l’arrivée en 2011 du groupe Alcopa sur le marché français des enchères, via sa filiale Alcopa Auction, un rapprochement avec la salle de vente Anaf Auto Auction représentait une perspective hautement probable. En effet, les deux sociétés étaient en quelque sorte « cousines », puisque l’opérateur belge est actionnaire depuis 2012 du groupe Bernard (à hauteur de 34 %), tandis que ce dernier détient la société fondée par Jean-Claude Anaf depuis 2011.

Finalement, il aura fallu attendre cinq ans pour voir les deux opérateurs se rapprocher. Depuis le 1er janvier 2017, Alcopa Auction a intégré les activités de la salle de vente lyonnaise, qui répond désormais au nom d’Alcopa Auction Lyon.

Le troisième opérateur hexagonal porte ainsi à cinq le nombre de salles de vente en France. Il  améliore par la même occasion sa capillarité en se rapprochant du Sud de la France, où il n’était pas implanté. En 2016, via ses salles de Tours, Nancy, Rennes et Beauvais, Alcopa Auction a représenté un montant d’adjudication de 193 millions d’euros (+16%), soit un volume de 50 000 véhicules d’occasion vendus pour un montant moyen de 4 000 euros.

L’an passé, Anaf Auto Auction, 8e opérateur national, avait généré un chiffre d’affaires de 32 millions d’euros, avec un prix moyen d’adjudication plus élevé, autour de 6 500 euros.