Tous les deux ans, depuis 2009, ALD Automotive investit le circuit de Versailles-Satory pour rassembler ses clients et partenaires. Trente constructeurs ont répondu cette année à l’invitation du loueur de longue durée pour présenter leurs solutions dédiées à la mobilité professionnelle. Au total, une cinquantaine de modèles étaient proposés à l’essai, dont 20 animés de moteurs thermiques, 12 hybrides et 13 véhicules électriques. Un échantillon qui témoigne de la mutation énergétique en cours chez l’ensemble des constructeurs mais qui ne reflète pas la flotte actuelle d’ALD Automotive. Les motorisations diesels représentent encore plus de 80 % de l’offre de la filiale de la société générale, les modèles essence, hybrides et électriques se partageant le reste.

« Sur le marché des entreprises, l’essence est presque considéré comme une énergie alternative pour certains clients », observe Fabrice Denoual, directeur général délégué d’ALD Automotive. Mais le mix évolue, certes à un rythme moins soutenu que sur le marché des particuliers. Le loueur, qui a lancé récemment un outil d’aide à la décision, baptisé « Quelle énergie pour votre location ? », entend accompagner les entreprises et les gestionnaires de flottes « pour un choix rationnel de leur véhicule ».

« Pour des conducteurs qui roulent entre 20 000 et 25 000 km par an en moyenne, le TCO est clairement en faveur de l’essence par rapport au diesel. Le TCO étant l’indicateur le plus rationnel utilisé par nos clients, cela change leur appréciation », souligne Michel Roitman, directeur de la stratégie et du développement d’ALD Automotive.

480 000 véhicules en 2017


Le loueur a également profité de l’évènement pour mettre en avant l’ensemble de ses solutions dédiées à la nouvelle mobilité : ALD Share (autopartage en entreprise), ALD Community (covoiture domicile-travail) et la dernière ALD Office. Ce service de mobilité, conçu en collaboration avec la société Base 10, propose à des salariés en déplacement de réserver un espace de travail à proximité (1 500 bureaux répertoriés en France).

La filiale de la société générale revendique une flotte de 480 000 véhicules en France, comprenant les 62 000 unités du loueur Parcours racheté en 2016, et 1,4 million au niveau international. Poussé par les petites entreprises, le groupe anticipe une croissance de 5 à 7 % en 2016 par rapport à l’exercice 2017.

ALD Automotive devrait revendre environ 70 000 véhicules d’occasion cette année, dont 60 % via sa vitrine ALD Carmarket et 15 % à particulier et conducteur (les enchères pour le reste). La société s’appuie sur un site de remarketing à Chilly-Mazarin (91) et un point de vente pour les particuliers à Décines (69).