Geely, propriétaire du constructeur Volvo Cars qui devient une success-story et depuis peu premier actionnaire du groupe Daimler, annonce avoir doublé son bénéfice net en 2017 : ce dernier s'est établi à 10,6 milliards de yuans l'an dernier (soit environ 1,36 milliard d'euros), notamment grâce à la croissance des ventes de SUV urbains sur son marché domestique.

Dirigé par l'emblématique Li Shufu, Geely Automobile Holdings a dans le même temps vu son chiffre d'affaires progresser de 73%, à 93 milliards de yuans (soit environ 12 milliards d'euros).

Basé à Hangzhou, Geely est désormais le 7ème constructeur automobile de Chine, avec un volume de 1,3 million de véhicules vendus en 2017, toutes marques confondues (source CAAM). Fondé en 1986, il reste le premier groupe automobile à capitaux privés dans le pays.

Rappelons encore que Geely est devenu en décembre dernier le premier actionnaire d'AB Volvo, numéro deux mondial des poids lourds, et qu’il a mis la main sur Lotus et Proton.

(avec Reuters)