Le retour aux sources peut faire du bien parfois. Deux mois après sa condamnation pour exercice illégal, Heetch remet le couvert avec un nouveau produit afin de financer sa survie. La start-up française dévoile ainsi sa nouvelle offre de covoiturage nocturne de courte distance, baptisée "La Base", qui permet de mettre en relation des passagers avec des conducteurs.

« Il s'agit d'un retour aux fondamentaux de Heetch : le partage d’un trajet et d’un moment convivial. Notre ambition est de devenir la solution de mobilité préférée des jeunes qui sortent », déclare Teddy Pellerin, cofondateur de Heetch. 

Le conducteur comme le passager doivent entrer leurs destinations, et s'ils vont dans le même sens, Heetch les met alors en relation. Mais, le conducteur est cependant limité à deux destinations par soir, soit un aller-retour avec une attente minimal de 15 minutes entre les deux lieux définis. L’itinéraire, ainsi que le montant de l’indemnité kilométrique sont donc définis à l’avance avant tout départ. "Le chauffeur" indiquera également s’il accepte de faire un détour ou non. (Vidéo explicative sur leur page Facebook).

Heetch a donc essayé de trouver un compromis entre, se conformer à la décision de justice et continuer son combat pour faire reconnaître son modèle d’origine : être au service d’une communauté non consommatrice de taxis et autres VTC.

« Nous sommes pleinement conscients que cette solution n’est pas la meilleure pour nos utilisateurs. Nous avons bon espoir que cette offre ne soit que temporaire et espérons vivement que l’encadrement de l’économie collaborative, plus particulièrement celui de la mobilité partagée, se clarifie », avoue Teddy Pellerin.