Après le Royaume-Uni, l’Allemagne, le Danemark et la Suède, le site Autobutler est opérationnel en France depuis le 30 août 2017. Il sera officiellement lancé sur le marché le mardi 19 septembre 2017. Un déploiement logique et naturel depuis que le groupe PSA est entré dans le capital de la société, spécialisée dans les devis en ligne pour l’après-vente (entretien, réparation). Autobutler viendra batailler avec des acteurs déjà bien implantés, tels que IDgarages, DrivePad, rejoints plus récemment par le site Meilleur-garagiste.com (Autolia).

Marc Feddersen, country manager d'Autobutler France.
« Nous pensons que notre offre est unique car nous ne sommes pas une place de marché 100 % automatisée. Nous nous appuyons sur une équipe de mécaniciens dont le rôle est de soutenir, conseiller et répondre aux questions des automobilistes », revendique Marc Feddersen, country manager d’Autobutler France, qui est entouré d’une équipe d’une dizaine de personnes pour mener ce développement. Le site autobutler.fr reprend la nomenclature et le « parcours d’achat » des vitrines déjà éprouvées dans les autres pays.

« Au Danemark, l’un des marchés les plus matures, un garage qui s’implique pleinement peut engranger plus 200 000 euros de chiffre d’affaires via notre plateforme, informe Marc Feddersen. Après deux semaines d’activité en France, nous constatons que les opérations les plus fréquentes concernent la courroie de distribution et l’embrayage. Mais dans le digital, ce qui est vrai dans un pays ne l’est pas toujours dans un autre car la culture et les habitudes diffèrent ».

L’Île-de-France pour commencer


La filiale de PSA a opté pour une approche régionale en ciblant dans un premier temps l’Île-de-France. Entre 150 et 200 garages y sont à ce jour répertoriés, dont beaucoup de sites Euro Repar Car Service, l’enseigne multimarque du groupe. « Il est encore un peu tôt pour déterminer le nombre de garages référencés en France à terme. Plus que le nombre, nous voulons surtout nous appuyer sur des partenaires de qualité, qui jouent le jeu et qui sont actifs », précise le responsable. Le réparateur affilié à Autobutler reverse une commission, qui s’élève au maximum entre 20 et 25 % du prix de l'opération.

Depuis son lancement, en 2010, Autobutler annonce avoir généré 500 000 prestations (révision, réparations…) en Europe. La société revendique à ce jour 350 000 clients et entend dépasser les 500 000 utilisateurs grâce au développement de la France. Dans les premiers mois, la communication sera axée sur le digital (référencement naturel, payant, réseaux sociaux…) et un plan média via la télévision, la radio et la presse devrait prendre le relais en 2018.