Avec un chiffre d’affaires de 1 255 millions d’euros en 2017*, Autodis Group (Autodistribution), l’un des leaders de la distribution de pièces de rechange et de l’après-vente en Europe, a enregistré une croissance de 23,1 % par rapport à l’exercice 2016. L’excédent brut d'exploitation ajusté (Ebitda) s’est élevé à 118 millions d’euros, affichant un bond de 27,4 %, et la marge d’exploitation a atteint 9,4 % du chiffre d’affaires.

« Sur l’ensemble de l’année 2017, le groupe a "surperformé" le marché de la distribution indépendante en enregistrant une croissance organique de +2,1%, provenant principalement d’une augmentation de sa part de marché sur le segment des véhicules légers, grâce à son réseau de distribution propre ainsi qu’à ses distributeurs affiliés. Par ailleurs, le segment poids lourds a renoué avec la croissance grâce au déploiement d’un nouveau modèle de distribution et la mise en place d’initiatives opérationnelles stratégiques », analyse Autodis.

En 2017, le spécialiste a poursuivi son expansion géographique en Europe de l’Ouest en s’implantant sur le marché italien de la distribution indépendante de pièces détachées avec l’acquisition de trois distributeurs indépendants : Ovam, Top Car et Ricauto. Autodis Group a également procédé au rachat du spécialiste du vitrage Mondial Pare-Brise. Avec ces opérations, le groupe anticipe « une forte dynamique » en 2018. L’exercice 2017 a aussi été marqué par la cession de la filiale AD Pologne au géant LKQ Corporation, recentrant ainsi ses activités sur l’Europe de l’Ouest.

Lutte pour la deuxième place


Depuis 2014, l’entité indique avoir enregistré un taux de croissance annuel de 11,2%, dont 2,8% via la croissance organique. Sur la période 2017-2022, Autodis Group se fixe pour ambition « de continuer à délivrer une croissance organique entre 2% et 4% et d’accélérer la croissance de son chiffre d’affaires en consolidant sa position de leader dans les pays dans lesquels il est déjà présent et en étendant son empreinte géographique dans de nouveaux pays afin d’atteindre à la fin de la période un chiffre d’affaires d’environ 2 milliards d’euros et un excédent brut d'exploitation ajusté de plus de 200 millions d’euros ». Pour rappel, suite au rachat de l’Allemand Stahlgruber, l’Américain LKQ Corporation représente en Europe un chiffre d’affaires de près de 5,3 milliards d’euros.

Pour atteindre ses objectifs et peser sur un marché de plus en plus concentré, Autodis Group pourrait envisager une introduction en bourse en 2018. « Dans le contexte d’une éventuelle introduction en bourse, le groupe envisagerait de procéder à une augmentation de capital et atteindre un levier d’endettement net, post introduction en bourse, compris entre 2,5 et 3,0 », conclut-il.

* Résultats annuels préliminaires non audités