Autodis (Autodistribution) entend grandir en gagnant des parts de marché et en procédant à des acquisitions.

Pour nourrir cette croissance, l'entreprise doit se tourner vers le marché financier. C'est  pourquoi, elle prépare son entrée en Bourse, qui passera par une augmentation de capital pouvant atteindre jusqu'à 400 millions d'euros et une cession de titres.

"Le projet d'introduction en Bourse correspond à notre volonté d'accélérer notre développement en insistant sur la croissance organique mais aussi en augmentant notre capacité à acquérir des entreprises dans les pays limitrophes où nous créons des synergies d'achats et logistiques", a dit Stéphane Antiglio, président d'Autodis Group.


Concrètement, le groupe envisage d'une part de procéder à une augmentation de capital de 350 à 400 millions d'euros.

Parallèlement, Bain Capital, propriétaire de 91% du groupe, va céder des titres mais en restant actionnaire de référence.

Gagner des parts de marché en Europe


Dans sa stratégie, Autodis Group entend profiter d'un marché européen de la distribution indépendante de pièces détachées "très résilient, fragmenté et à forte visibilité" pour gagner des parts de marché.

Il vise ainsi un chiffre d'affaires de 2 milliards d'euros en 2022, contre 1,3 milliard l'an dernier. Pour la seule année 2018, le groupe vise une croissance organique supérieure à 3%.

L'an dernier, Autodis Group a enregistré un bénéfice net de 31,3 millions d'euros, en baisse de 33% par rapport aux 46,8 millions engrangés en 2016.

Le groupe emploie près de 6.000 salariés et revendique le plus grand réseau de distribution indépendant sous marque unique en France. Il a desservi en 2017 un réseau d'environ 4.000 garages et près de 70.000 clients professionnels.

Son modèle s'appuie sur des plateformes logistiques automatisées et sur environ 330 sites de distribution.