Constructeurs, équipementiers, assureurs, distributeurs de pièces de rechange… Tous les acteurs du secteur automobile investissent dans la voiture connectée. Autodis Group, spécialiste de la distribution de pièces détachées et de la réparation indépendante multimarques, annonce une prise de participation dans la start-up Oocar. Créée en 2015, cette société propose « une plateforme de données et de services destinée aux secteurs de l’après-vente et de l’assurance automobile ».

Concrètement, l’application mobile d’Oocar est combinée à un boîtier branché sur la prise diagnostic du véhicule. « En connectant sa voiture à son smartphone, le conducteur bénéficiera de services personnalisés liés à son comportement de conduite mais aussi à l’usage de son véhicule, ses révisions et son usure », détaille la société.

« Plus de 90% des véhicules roulants disposent aujourd’hui d’une prise diagnostic, et plus de 75% des conducteurs ont un smartphone. Nous souhaitons faire évoluer la relation entre l’automobiliste et les professionnels de l’entretien et de la réparation grâce à un outil digital
Innovant »
, expose Philippe Chassany, président d’Oocar. La start-up se fixe pour ambition de créer un écosystème de partenaires visant à connecter plus de 2 millions de véhicules en Europe dans les 3 prochaines années.

Une perspective qui a naturellement séduit Autodis Group qui confirme, avec ce rapprochement, son objectif de "devenir un leader des services connectés d’entretien et de réparation automobile"

Avec Oocar, les réseaux AD et Mondial Pare-Brise pourront se connecter aux véhicules de leurs clients, et ainsi mieux identifier leurs besoins, proposer des services adaptés aux meilleurs moments, et in fine accroître le taux de fidélisation.