Concentration dans le jeune monde de l’autopartage. La plateforme française TravelCar, dont PSA est actionnaire, a racheté son concurrent Tripndrive pour poursuivre son développement à l'échelle internationale.

Faute de trouver les financements nécessaires, Tripndrive a avait dû être placé en cessation de paiement avant liquidation judiciaire.

Renforcé par l'appui de PSA et de Maif devenus ses actionnaires, Travelcar s'est porté acquéreur.

L'ambition de devenir un champion mondial


Pour cette startup, cette acquisition est la deuxième après la reprise de Carnomise en novembre 2015. 

"Elle vient renforcer la base de clients et les effectifs", souligne TravelCar.
En intègrant les 8 collaborateurs de Tripndrive, TravelCar comptera désormais une soixantaine d'employés.

La plateforme, qui ambitionne de devenir "un champion mondial" du secteur, "élargit son maillage, notamment avec les partenariats hôtels et opérateurs de parking".

Créée en 2012, la société, baptisée TravelerCar jusqu'au début 2017, revendique un réseau de 200 agences et 350.000 utilisateurs dans 13 pays de l'Union européenne.

Offensive américaine


TravelCar, qui compte PSA et la Maif parmi ses actionnaires, est en train d’ouvrir son service aux aéroports californiens de Los Angeles et San Francisco, emmenant dans ses bagages le constructeur français qui amorce ainsi un retour en Amérique.

La société propose, plutôt que de payer le parking aux gares et aux aéroports, de mettre en location sa voiture lors de ses déplacements, le véhicule étant alors assuré et cette location rémunérée.