Avec 100 000 nouvelles petites annonces automobiles d’occasion par jour en Europe dont 20 000 en France, le terreau dans lequel a grandi la start-up Autovisual a été bien fertile !
Deux ans plus tard, le Groupe Argus, qui hébergeait les deux fondateurs (Antoine Piombino et Laurent Debricon) a investi 1,5 million d’euros pour aider la jeune pousse à accélérer son développement en France mais aussi en Europe.

« Cet investissement est l’opportunité pour l’Argus de renforcer son pôle Big Data, tout en répondant aux attentes de nos clients internationaux », souligne Jean-Pierre Gauthier, directeur général du groupe.


En permanence, Autovisual scrute les annonces déposées sur les principaux sites internet européens. Simple sur le papier, les services proposés reposent sur une modélisation mathématique sans cesse réactualisée des 100 millions d’annonces automobiles stockées à ce jour.

« Cette modélisation nous a permis de développer plusieurs services que nous avons d’abord proposés aux particuliers mais que nous mettons à disposition désormais des professionnels de l’automobile », précise Guillaume Juhel, responsable du marketing d’Autovisual.

Depuis la création, deux services vis-à-vis de cette population ont ainsi été développés : d’une part, une prestation qui facilite le sourcing et d’autre part un outil de cotation et de valorisation.
L’aide au sourcing permet de rechercher un modèle précis dans une zone géographique donnée et de voir les offres proposées sur ce type de véhicule dans un rayon kilométrique choisi par le professionnel. Les annonces repérées sont situées sur une carte avec leur origine (issues de professionnels ou de particuliers) mais elles sont également classées, et c’est l’intérêt majeur d’Autovisual, en fonction de la qualité de la transaction possible.

« Pour un véhicule donné, l’analyse mathématique de toutes les annonces nous permet d’apporter une valeur de marché et de vérifier si les véhicules recherchés proposent un écart de cote intéressant ou non », ajoute Antoine Piombino.

Pour chaque véhicule, Autovisual livre les informations telles que le nom des sites où est parue l’annonce, la date de publication, si un changement de prix a déjà été opéré et de combien et permet surtout de situer d’un point de vue tarifaire, le véhicule sur le marché global !

De cette appréhension du marché est né le deuxième outil proposé par la start-up : la cotation des véhicules. Une fois entrées les informations concernant le véhicule à vendre, Autovisual permet en 3 clics de déterminer la cote du modèle, son degré d’attractivité, la valeur de mise en vente par un vendeur particulier et celle d’un vendeur professionnel ainsi qu’un aperçu de la dépréciation du véhicule dans les mois à venir en fonction du kilométrage parcouru. Autre information essentielle : la valeur à laquelle la vente sera déclenchée.

« C’est une notion essentielle que recherchent de nombreux professionnels : à combien sous la valeur de marché, le véhicule sera vendu. D’autres indicateurs clés sont également apportés : comme la vision du marché du véhicule recherché ou encore un panel d’annonces similaires », poursuit le co-fondateur d’Autovisual.  

Service français à l’origine, Autovisual s’est ouvert en Europe et est désormais sera bientôt disponible en Espagne, Portugal, Italie, Allemagne Belgique et Pays-Bas auxquels s’ajoutent le Maroc.