Connu pour ses fameux boîtiers (qu’il laisse désormais tomber), Drust amorce un nouveau virage et propose aux grands acteurs de la mobilité (constructeurs, équipementiers, assureurs et réparateurs) une expertise complète pour co-créer des offres de services pour la voiture connectée. Pour cela, la start-up souhaite s’entourer, elle aussi, de spécialistes.

Drust annonce donc la naissance d’un partenariat avec Autovisual, une autre jeune pousse, experte dans le Big Data automobile. Depuis sa création en 2013, ce comparateur de véhicules d’occasion bouscule un peu les codes de la recherche grâce à un algorithme d’analyses et de compréhension des petites annonces en ligne et autres statistiques provenant de neuf pays européens. Rappelons que notre groupe Argus a pris une participation dans Autovisual en juin 2017.

Dans un onglet nommé "ma voiture", l’application myDrust intégrera un nouveau service directement développé par Autovisual : l'estimation gratuite de la cote des véhicules en temps réel.

« Non seulement nous rendons la cote gratuite accessible et la proposons aux utilisateurs de Drust mais nous leur montrons si et comment elle décroît », souligne Laurent Debricon, cofondateur d’Autovisual.

Et il y aura plusieurs "boutons". Un pour mettre à jour cette cote et un autre pour avoir "plus d'informations". Ce lien renvoie directement sur le site Internet d’Autovisual avec quatre rapports accessibles. Des données véhicules seront présentées aux utilisateurs mais s’ils souhaitent aller plus loin, il faudra payer. Car oui, ce service d'estimation est pour l’instant gratuit : la priorité est donnée à la visibilité mais le business model pourrait bientôt changer. Autovisual propose l’API Cote et Identification : intégrer tous les indicateurs et valeurs de marché d’Autovisual directement et simplement dans les applications ou logiciels des pros.

« Nos deux systèmes s’interpellent et se connectent, mais nous pourrions imaginer également ce projet avec d’autres start-up pour proposer ce type de service. Nous sommes encore loin, mais une alliance avec Uber pour estimer leur véhicule en temps réel serait le graal. Nous attendons de futurs collaborateurs », enchérit Laurent Debricon.