Quelles que soient les régions, la problématique est identique. Les concessions de centre-ville sont vieillissantes, ne répondent plus aux normes et ne sont pas extensibles. Sans cesse repoussées des grandes agglomérations, des affaires automobiles ont alors trouvé refuge dans des villages automobiles, crées de toute pièce par des communes voisines désireuses de se développer économiquement. Si certains projets mettent du temps à aboutir, celui de Terville, en Moselle, a rapidement convaincu les opérateurs locaux en raison de son emplacement stratégique en bordure de l’A31.

Depuis mai 2016, les groupes Car Avenue et Kroely ont investi le parc d’activité Tervillois avec respectivement les marques BMW-Mini et Mercedes-Benz. Selon le directeur général des services de la ville, ces concessions enregistrent déjà un chiffre d’affaires sans commune mesure avec celui affiché auparavant.

Le village automobile héberge également un spécialiste de la pièce auto (TPA), un centre de contrôle technique, un centre de lavage, une enseigne France Pare-brise ainsi qu’un garagiste indépendant.

Le groupe PGA, qui représente les panneaux Renault et Dacia à Thionville, a naturellement déposé un permis de construire afin d’y installer sa nouvelle concession. Celle-ci devrait ouvrir ses portes en 2018. Enfin, la municipalité envisage de relier le village à la concession Audi du groupe Diettert, située dans son prolongement.

- A lire aussi "Le projet de village auto du groupe Gueudet avance doucement"