Les actionnaires du premier constructeur automobile russe Avtovaz, dont Renault est le plus important, l'ont recapitalisé à hauteur de plus d'un milliard d'euros pour la deuxième étape de la restructuration du fabricant des Lada en difficultés financières, a annoncé mercredi le conglomérat public Rostec.

L'opération, essentiellement sous forme de conversion de dette en actions, représente un montant de 107 milliards de roubles (1,3 milliard d'euros au taux actuel), a-t-on appris dans un communiqué de Rostec.

La restructuration portera la part de la co-entreprise entre Renault-Nissan et Rostec dans Avtovaz de 64,6% à 83,5%, est-il indiqué. La part de Renault dans la co-entreprise Rostec Auto passera à 61,1%.

La dernière étape de cette recapitalisation, qui a débuté en décembre 2016, doit avoir lieu au mois d'octobre, lorsque Rostec contribuera 20 milliards de roubles (253 millions d'euros) sans augmenter sa part dans Avtovaz, a précisé Rostec.

"Il s'agit de la plus grande transaction dans l'histoire de l'industrie automobile russe, qui a été échelonnée sur plusieurs années", a déclaré dans ce communiqué Sergeï Tchemezov, à la tête de Rostec. "Plus de  100 milliards de roubles (1,3 milliard d'euros) ont été investis dans le développement de l'usine et de la marque Lada."

Plombé par une lourde dette et des pertes creusées par la crise économique qui a frappé la Russie en 2014, Avtovaz avait annoncé à l'automne 2016 un vaste plan de redressement prévoyant une recapitalisation totale de 85 milliards de roubles (1,1 milliard d'euros), avec la participation de ses actionnaires.

Avtovaz, basé dans la ville russe de Togliatti sur la Volga, a perdu plus de la moitié de ses employés lors des plans sociaux successifs appliqués depuis la crise de 2008-2009.

Ses ventes, comme celles de ses principaux concurrents, se sont effondrées lors de la crise de 2014-2015 mais ont rebondi depuis.

Avtovaz est désormais numéro un d'un marché russe en pleine reprise.

Les ventes de voitures neuves ont augmenté de 13,9% en mars sur un an, profitant notamment à Avtovaz, dont les ventes de Lada ont progressé de 22% sur la même période.