Le champion français du covoiturage, Blablacar, se renforce pour développer son service dans les zones urbaines.

Il vient ainsi d'acquérir l'application de covoiturage urbain en temps réel Less, avec l'intention d'intégrer ses technologies de pointe dans ses propres applications.

La technologie de Less, une start-up créée en octobre 2016 à la suite d'une levée de fonds de 16 millions d'euros, va être absorbée dans les plateformes BlaBlaCar et BlaBlaLines (l'application de covoiturage urbain de Blablacar).

L'équipe Less, composée d'une vingtaine de personnes, rejoindra BlaBlaCar (350 personnes dont 250 en France et 100 à l'international) avec ses expertises de création et distribution d'applications mobiles, d'analyse massive de données ou de conception de services embarqués dans les véhicules.

L'acquisition va permettre de nourrir en partie l'accélération de BlaBlaLines et d'améliorer ce nouveau marché qu'est le covoiturage urbain.

Si le rachat de cette société n’a rien à voir avec les grèves actuelles à la SNCF, les mouvements sociaux ont permis à BlaBlaLines, lancé en test en mai 2017 et étendu sur l'Ile-de France fin 2017, de décoller. Ainsi, les jours de grève le nombre de sièges offerts par les conducteurs doublent, voire plus.