Les marques BMW et Mini ont vu leurs ventes mondiales se tasser en mai 2018. Le recul a été de 1,8% pour BMW et de 4,4% pour Mini. Pour le groupe, il est de 2,1%.

Selon le constructeur, ce tassement résulte d’un recul ponctuel en Chine et d'une chute de 13,6% de ses livraisons en Allemagne où des villes comme Hambourg ont commencé à interdire certains types de véhicules diesel.

Au cumul des cinq mois, BMW Group a vendu 1 003 573 véhicules (+1.6 %). Ses voitures électrifiées ont bondi de 41 %, à 46,849 unités dans le monde.

Le groupe va augmenter de plus de 50 % de la production des modèles BMW i pour répondre à la progression de la demande.

Problème de transition en Chine


En mai 2018, les ventes ont baissé de 8% dans la région Asie et de 0,9% en Europe mais elles ont augmenté de 5,2% dans les Amériques.

Le réaménagement de l’usine chinoise de BMW pour y produire le SUV X3 localement, et non plus en le faisant venir des Etats-Unis, a perturbé temporairement la disponibilité de ce modèle sur le premier marché automobile mondial.

De plus, des clients chinois ont différé leur acte d’achat après l’annonce en mai d’une baisse des droits de douane sur les voitures importées à compter du 1er juillet.

“Au deuxième semestre, le X3 sera de nouveau pleinement disponible dans le monde, ce qui renforcera la dynamique des ventes aux troisième et quatrième trimestres”, a déclaré Pieter Nota, membre du directoire en charge des ventes.


Succès de la gamme électrifiée en France


En France, les ventes du groupe BMW ont frémi de 1,6% depuis le début de 2018 à 34 804 unités.

Le succès de la stratégie électrique du groupe se confirme. Avec sa marque électrique BMW i et ses gammes de modèles hybrides rechargeables BMW iPerformance et Mini SE, le BMW Group voit sa part de marché progresser très fortement sur le segment électrifié français pour atteindre 13,4 % sur les 5 premiers mois de l’année.

Au cumul 2018, 2 244 voitures BMW Group électrifiées ont été immatriculées dans l’Hexagone, représentant 8,30 % des ventes de BMW et 2,4 % des ventes de la marque Mini, ce qui place BMW Group en deuxième position sur le segment des voitures particulières les plus durables derrière Renault.

La BMW i3 a fortement progressé avec une croissance de 52 % à 1077 immatriculations sur les cinq premiers mois de l’année. Elle est toujours sur le podium des ventes de voitures électriques à particuliers et entreprises.

Les ventes de modèles hybrides rechargeables des marques du BMW Group enregistrent une croissance de 26,5 % avec 1167 immatriculations au cumul 2018.