Pas de changement majeur dans la structure du marché en février 2018. Les cartes grises pour particuliers stagnent à un bas niveau (48,1% du marché).

Les ventes tactiques restent importantes : la chute saisonnière des livraisons aux loueurs de courte durée (-17,1%) a été en partie compensée par l’envolée des immatriculations de véhicules de démonstration (+11,4%).

Chaque constructeur joue sa partition et la hiérarchie sur le marché des particuliers n'est pas tout à fait la même que sur le marché tous canaux.

Canal des particuliers : Renault devant Peugeot et Dacia devant Citroën


Ainsi, Renault qui est dépassé d’une courte tête par Peugeot sur le marché tous canaux, reste le numéro un sur le canal des particulier. Cet écart est la conséquence d’une baisse de ses ventes aux LCD (-18,6%) qui demeurent cependant importantes (22% du canal) et à un recul de ses VD.

Dacia continue de triompher sur le marché des particuliers où avec 11,2% de pénétration, elle dépasse Citroën (10,6%).

En février, la marque Volkswagen a peu livré les loueurs de courte durée (-26,5%). Bien que ses immatriculations de voitures de démonstration se soient envolées (+60%), elle conforte sa part sur le marché des particuliers (6,76% contre 6,46% pour le marché tous canaux).

Chez les japonais, Toyota continue de surperformer sur le marché des particuliers (5,65% de pénétration contre 4,67% sur le marché tous canaux). Ce n’est pas le cas de son compatriote Nissan dont les immatriculations de VD ont bondi de 62% à 8% de ce canal. Conséquence : sa pénétration dans l'ensemble du marché est de 3,7% et de seulement 2,5% sur celui des seuls particuliers.