"Notre plus grand investissement dans une usine !" L’équipementier, qui été créé il y a 130 ans, donne la mesure. Le milliard d’euros qu’il va dépenser dans une nouvelle usine de semi-conducteurs à Dresde serait le plus important de son histoire. C’est en tout cas ce qu’annonce, le patron du groupe Volkmar Denner.

L'usine, qui devrait employer jusqu'à 700 salariés, sera terminée d'ici la fin 2019. Après une phase de lancement, elle entrera en production fin 2021.

9 semi-conducteurs Bosch par voiture vendue dans le monde


"Les semi-conducteurs sont des composants clés de tous les systèmes électroniques. Leurs champs d'application s'élargissent avec l’interconnexion et l'automatisation croissante", souligne l'entreprise.


L'usine de Reutlingen est déjà spécialisée dans les composants électroniques. Le nouveau site de Dresde deviendra un site majeur de production de puces.
La demande est appelée à augmenter en particulier dans la foulée du développement de la conduite autonome et de l'internet des objets.

Bosch fabrique déjà des puces électroniques depuis 45 ans et dispose d'une unité à Reutlingen au sud de l’Allemagne.

En 2016, chaque nouvelle voiture livrée dans le monde contenait en moyenne plus de neuf semi-conducteurs issus de sa production, précise le groupe.




La Silicon Saxony





Dresde est connu pour son pôle de compétitivité, appelé la « Silicon Saxony », un cluster de microélectronique unique en Europe, dont font partie des équipementiers automobiles et des prestataires de services ainsi que des universités apportant l’expertise technologique nécessaire.

Bosch a l’intention de coopérer étroitement avec les fabricants locaux de semi-conducteurs et de renforcer ainsi la compétitivité internationale de ce secteur industriel, non seulement pour l’Allemagne, mais aussi pour l’Europe.