Victoire pour l’après-vente indépendante automobile. Avec plusieurs organismes et associations, la Feda a obtenu gain de cause pour le maintien du connecteur OBD à Bruxelles. Le Parlement, la Commission et le Conseil européens ont donc statué en faveur de la préservation de la prise diagnostic, le 7 décembre 2017, dans le cadre du règlement relatif à la réception et à la surveillance du marché des véhicules à moteur.

« La FEDA se réjouit de ce compromis qui tient compte, pour l’essentiel, des intérêts de la distribution indépendante que la fédération a défendus avec détermination auprès des décideurs. Parmi les principaux acquis, le maintien du connecteur OBD, dont la fermeture était envisagée, et des avancées décisives pour l’après-vente indépendante en matière d’accès à l’information sur l’entretien et la réparation des véhicules. »

L’accord politique est évidemment salué par la fédération car il précise en plus que le connecteur OBD devra être ouvert de manière directe aux opérateurs indépendants et que la lecture des données sera possible même lorsque le véhicule est en mouvement. Selon la Feda, une meilleure définition de la prise et de son usage a ainsi été formulée car « elle est bien plus adaptée aux réalités d’aujourd’hui que ne l’était la réglementation en vigueur. C’est un progrès majeur pour l’après-vente indépendante ».

Il est également stipulé que les opérateurs indépendants auront un accès aux informations RMI (pour Repair and Maintenance information), et finalement par le biais d’un traitement électronique avec des outils informatiques et des logiciels communément utilisés. La Feda souligne que cette précision permet de « moderniser la réglementation et de contribuer à faciliter les démarches quotidiennes des opérateurs indépendants, souvent réduits à des recherches manuelles sur des catalogues divers qui ne peuvent, du fait de la diversité croissante des modèles, être toujours exhaustifs et à jour ».

Cependant, la Feda reste mobilisée. Elle veillera en priorité à ce que le règlement soit bien appliqué au travers d’actes délégués.