« Les dangers du confort, Kodak et BlackBerry sont deux entreprises qui ont refusé le changement et voyez où ils en sont aujourd’hui. Si le premier n’est plus, le second a vu son chiffre d’affaires baisser de 80 à 4 milliards de dollars en 3 ans ». Cette situation est le parfait contre-exemple pour Steve Leal, président de Fix Auto World et conforte son idée de devenir un acteur et non un suiveur pour survivre.

De passage à Paris, le dirigeant a dévoilé ses projets quant au développement de son réseau de carrosserie en France. Après avoir déroulé l’historique de l’entreprise canadienne -créée en 1992 par Jean Delisle et dont les droits de concept et de franchise ont été rachetés en 2008 et 2015 (par Steve Leal justement)- il n’a pas hésité à partager ses ambitions :

« Fix Auto World est certainement en train de transformer le secteur mondial de la réparation-collision, de part son développement en franchise mais surtout grâce à son offre de service client unique qui surpasse les attentes des automobilistes et qui offre une plus grande efficacité aux opérateurs et partenaires assureurs ».

Confiance et technologie seront donc les premiers chapitres du « changement » à l’international.

« Nous voulons créer une relation étroite avec les assureurs comme avec les automobilistes, nous travaillerons avec eux ou communiquerons davantage par la transparence et de façon plus moderne pour tenir nos promesses », souligne Steve Leal.

Sites Internet, tableaux de bords et applications sont donc dès à présent disponibles pour les collaborateurs et clients finaux. Ils regroupent ainsi les trois activités phares de l'enseigne pour un service après-vente complet : la carrosserie, la mécanique et le vitrage. Et en France, même combat. D’autant que Fix Auto commence de zéro. Onze ateliers existent sous la houlette d’un seul et même franchisé qui n’est autre que Olivier Grouillard, le président de Fix Auto France.

Avec ces nouveaux outils intégrés, le binôme de dirigeants peut donc officialiser le lancement de la franchise en France. Rappelons que l’enseigne a initié une campagne de recrutement en décembre 2017. Les deux dirigeants continueront de se mobiliser sur le terrain avec la mise en place de réunions : sept ont eu lieu en 2017 pour sensibiliser les carrossiers à leur concept de franchise Fix Auto. Neuf lettres d’engagement ont été signées pour l’instant. Onze autres rencontres sont prévues en 2018.

Rien de si novateur pour l’instant. Mais Steve Leal s'explique : « ce qui est innovant dans notre démarche c’est que nous voulons travailler avec des personnes qui aiment le changement et qui voient loin. En retour, nous protégeons leur entreprise, nous assurons une cohérence dans leur métier, proposons des nouveaux outils, et nous leur donnerons les clés pour contrôler le délai de prise en charge et d’immobilisation des véhicules car ce sont nos promesses… ».

En clair, un coaching sur-mesure pour devenir « la meilleure enseigne de services d’ici 10 ans » selon Steve Leal. On leur souhaite donc de beaux projets pour cette nouvelle année !

Fix Auto en quelques chiffres :

9 pays
654 ateliers
3,6 millions de véhicules réparés dont près d’1 million en 2017
11 ateliers en France
15 000 véhicules réparés par an