Citroën a profité du salon de Genève pour affirmer ses ambitions internationales. Linda Jackson, directrice générale de la marque, a ainsi cité l’Amérique Latine, l’Eurasie ou encore l’Iran comme principaux relais pour « porter l’ambition de croissance mondiale de la marque ».

La production du C4 au Brésil va débuter en 2018 tandis que le nouveau Jumpy (avec le Peugeot Expert) sera, lui, fabriqué en Russie sur les chaines de l’usine de Kaluga (comme pour la C4 et la 408). Citroën assemblera et commercialisera en Iran au 1er semestre 2018 la nouvelle C3, via son partenaire Saipa. La marque poursuivra également son offensive en Chine avec le lancement au second semestre de la version locale de C3 Aircross, qui viendra épauler le C5 Aircross.

Linda Jackson a fixé pour objectif de « porter à 45% la part des ventes globales de Citroën réalisées en dehors du Vieux Continent d’ici à 2020 ». En 2017, cette part se situait à 26%.

En 2017, en Amérique Latine, Citroën a enregistré une croissance de ses ventes de 13,8%.
Depuis l’an passé, la marque assemble son Jumpy en Uruguay, qui est commercialisé en Argentine et au Brésil. Pour la zone Eurasie, la marque entend surfer sur la reprise du marché russe, où elle a progressé de 33 %. La Chine et l’Asie du Sud-est restent de loin le principal marché hors d’Europe. Toutefois, la marque y a accusé une chute brutale de ses ventes de 47,3 % l’an passé.

Les ventes mondiales de Citroën en 2017


Europe : 785 662 unités (+3%)

Chine et Asie du Sud Est : 131 821 (-47,3%)

Amérique Latine : 68 526 (+13,8%)

Moyen-Orient & Afrique : 57 273 (-2,4 %)

Inde et Pacifique : 6 049 (+35,9 %)

Eurasie : 6 345 (+33,4%)

Total monde : 1 055 676 (-7,5 %)