Véhiposte est de loin le premier acteur sur le marché du véhicule électrique neuf et d’occasion. Cette filiale de LLD de la Poste avait acquis son premier véhicule électrique... au début du XXème siècle. Dans les années 1980, elle s’est dotée des véhicules électriques, avec batteries au plomb qui étaient alors proposés.

Aujourd’hui, l'entreprise gère la première flotte de VE de l’Hexagone totalisant 13 500 véhicules dont 7 000 Kangoo ZE.

« Ne louer un VE que 36 mois est une hérésie économique, s'insurge Patrick Grondin, directeur de l’exploitation et des ventes de véhicules d’occasion de Véhiposte. Jusqu’à 60 mois, nous n’avons pas de problèmes. Nous avons des véhicules de 72 mois, dans leur sixième année, dont la batterie a encore plus de 75% de capacité. L’entretien d’un Kangoo ZE revient 50% moins cher que celui d'un thermique".


30% de la flotte de Véhiposte en électrique en 2020


Les véhicules sont revendus en B to B (avec BCA) à des marchands, aux collaborateurs de la Poste et à des associations avec lesquelles travaille l’entreprise, comme les Restaurants du Cœur.

Le Kangoo ZE de six ans, se revend en dessous de 5000 euros, avec le contrat de location de batterie.

"Les Kangoo ZE jaune ne font pas rêver, reconnaît Patrick Grondin, mais ces véhicules ont été entretenus. Nos acheteurs sont des négociants qui les revendent à artisans ou à des chasseurs qui en sont très contents".


Le parc de VE de Véhiposte devrait encore augmenter. L'entreprise compte en acquérir 7 000 de plus d’ici à 2020. Les véhicules électriques, qui ne seront pas forcément des Renault, devraient alors représenter 30% de sa flotte.