« Malgré l'incertitude croissante sur les marchés, en particulier en Europe, et un ralentissement global de la croissance économique », Continental réitère ses prévisions pour l'année en cours, qui ont été relevées en août a indiqué le groupe de Hanovre.

Il compte toujours atteindre un chiffre d'affaires supérieur à 32,5 milliards d'euros, en hausse de plus de 7 % et une marge opérationnelle (hors éléments exceptionnels) supérieure à celle de l'an dernier qui fut de 10 %.

Le groupe a dégagé au troisième trimestre un bénéfice net de 449 M€, plus que doublé par rapport à l'année dernière. Son chiffre d'affaires a progressé de plus de 5 % à 8,1 M€, grâce à une progression aussi bien dans sa division de sous-traitance automobile (la plus importante en terme de ventes) que dans les pneumatiques, son activité la plus rentable. Elle a vu son bénéfice d'exploitation Ebit grimper de 44 % à 542 M€.

Le bénéfice opérationnel de la division de sous-traitance a, en revanche, reculé de 18 % à 229 M€. Son chifre d'affaires a progressé de 3,4 % à 4,8 Md€ mais « cette hausse est principalement due aux taux de change favorables » a souligné Tim Schuldt, analyste à la banque Equinet. « Il n'y a pas de croissance organique des ventes au troisième trimestre » dans la division de sous-traitance automobile, a-t-il regretté.

A la Bourse de Francfort, le titre Continental progressait, ce matin, de 0,68 % à 79,05 € dans un marché en hausse de 0,63 %.