Le marché du covoiture sur courte distance va connaître un acteur de plus : Less. Cette application, actuellement en phase de test, vise le marché du covoiturage de ville instantané et solidaire.

Le service propose de mettre en relation un conducteur réalisant un trajet en ville, pour aller travailler, avec une personne souhaitant le rejoindre sur son trajet et monter dans son véhicule afin de partager les coûts.

A l'initiative de ce projet, le cofondateur de la société de ciblage publicitaire, Criteo, Jean-Baptiste Rudelle, a levé de 16 millions d'euros. Less démarrera en janvier 2018.

L'application, utilisable depuis un mobile, s'appuie sur une technologie permettant de tester la compatibilité des deux trajets, sans qu'un détour soit nécessaire pour le conducteur qui pourra simplement stopper en chemin.

Plusieurs centaines d'euros d'économies par an


Outre son intérêt pour l'environnement (réduction du nombre de véhicules, donc de la congestion des routes et des pollutions associées), le recours au covoiturage peut permettre des économies jusqu'à plusieurs centaines d'euros par an pour les automobilistes.

Déjà en ligne, Less, est ouverte pour l'instant aux conducteurs qui souhaitent partager leur véhicule, le temps de constituer une masse critique avant d'ouvrir le service aux passagers, au mois de janvier 2018.

Du ciblage publicitaire au covoiturage


Jean-Baptiste Rudelle, qui n'a plus de rôle opérationnel chez Criteo, s'est fait connaître en créant ce spécialiste français du ciblage publicitaire sur internet qu'il a introduit sur la bourse new-yorkaise Nasdaq. Il est associé à trois autres entrepreneurs au sein de Less.

Lancé dans un premier temps à Paris et en Région parisienne, la nouvelle application mobile de covoiturage a vocation à s'étendre ensuite à d'autres villes françaises, puis à l'international, en cas de succès.

La levée de fonds de 16 millions d'euros a été menée par les sociétés de capital-risque Index Ventures et Daphni.

Des initiatives de jeunes pousses


Le covoiturage de courte distance en milieu urbain, encouragé par l'Ile-de-France pour désengorger les routes et les transports en commun, mobilise déjà plusieurs "jeunes pousses", comme idVroom (filiale de la SNCF), WayzUp, Karos, OuiHop' ou encore BlaBlaLines, émanation du leader du covoiturage longue distance, BlaBlaCar.