En ce début de 2018, Daimler continue de plaire, après une année 2017 historique. Commercialement, ses marques ont battu des records de ventes. Financièrement, il a séduit le chinois Geely qui est entré dans son capital pour devenir son premier actionnaire. 


"Nous avons vendu au premier trimestre plus de voitures que jamais, et nous voulons poursuivre sur cette lancée", s’est félicité le président du groupe, Dieter Zetsche.


Avec près de 807.000 voitures vendues dans le monde, le groupe affiche "le plus haut chiffre de ventes d'un premier trimestre" et voit son chiffre d'affaires croître de 8% à taux de change constant, à 39,8 milliards d'euros.

L'autopartage partagé avec BMW


Toutefois, son bénéfice net part du groupe s’est tassé de 11,1%, à 2,27 milliards d'euros.

Pour 2018, la maison mère de Mercedes-Benz et Smart a confirmé ses objectifs d'une "légère augmentation" du nombre de voitures vendues, ainsi que de son chiffre d'affaires, mais prévoit une légère hausse du bénéfice d'exploitation Ebit.

Ce chiffre devrait croître si les autorités de la concurrence autorisent la mise en commun prévue entre Daimler et BMW de leurs offres d'autopartage et d'autres formes de mobilité urbaine dans une société commune.

Daimler avait enregistré en 2017 une nouvelle année record, avec un bénéfice net en forte hausse de 24% à 10,9 milliards d'euros par rapport à 2016.