Daimler a de multiples fers chinois au feu.

A quelques jours d'intervalle, il annonce d'une part qu'il va investir de concert avec son partenaire chinois BAIC "plus de 11,9 milliards de yuans" (1,52 milliard d'euros) pour construire une nouvelle usine, pilotée par leur coentreprise locale Beijing Benz.

Il annonce d'autre part que le groupe industriel chinois Geely, détenu par le milliardaire Li Shufu, est devenu son premier actionnaire, en montant à son capital à hauteur de 9,69%.

Depuis deux décennies, BAIC, groupe étatique et 5e constructeur du pays, reste le partenaire-clé, mais non exclusif, de Daimler en Chine. La nouvelle usine, que pilotera leur coentreprise Beijing Benz, produira divers modèles Mercedes-Benz, dont des véhicules hybrides ou électriques.

Dans ce domaine, Daimler s'est déjà associé au constructeur BYD, spécialiste chinois de la voiture électrique, avec lequel il produit des véhicules propres dans le cadre de leur coentreprise Denza.

De son côté, Daimler avait annoncé la semaine dernière vouloir renforcer son positionnement dans l'utilitaire électrique, avec un investissement de 2,6 milliards d'euros sur deux ans dans sa division poids lourds.