Malgré un cycle produit actuellement favorable, Mercedes abaisse ses prévisions de marge opérationnelle.Même le groupe Daimler, spécialisé dans le haut de gamme qui habituellement résiste plutôt bien à la crise, revoit ses ambitions à la baisse.

Le groupe a abaissé ses objectifs de résultats pour l'année après un troisième trimestre difficile.

Il a dégagé un résultat net, en repli, de 1,2 milliard d'euros entre juillet et fin septembre.

Le groupe table sur un bénéfice opérationnel (Ebit) d'environ 8 milliards d'euros en 2012 (contre une prévision initiale de 8,8 milliards d'euros.

Daimler a également prévenu qu'en raison des conditions de marché plus difficiles, il ne serait pas en mesure d'atteindre les objectifs de marge pour 2013. Il tablait jusqu'alors sur une marge opérationnelle de 10% dans sa division automobile à partir de 2013. Or, au troisième trimestre, elle a encore diminué, passant de 8% à 6,4% sur un an.

Afin d'assurer la rentabilité de sa branche Mercedes-Benz Cars, qui regroupe les voitures Mercedes-Benz et Smart, dans un contexte de faiblesse des marchés, le constructeur a établi un programme de maîtrise des coûts. Celui-ci doit lui permettre d'atteindre son objectif d'être numéro un mondial du haut de gamme, devant BMW et Audi, d'ici 2020.

Le groupe veut abaisser ses coûts de 2 milliards d'euros d'ici à 2014. Il entend en parallèle étendre son offre de modèles, avec dix nouveaux produits prévus d'ici 2015.