Pas une semaine, ou presque, sans que l’industrie du poids lourd ou un de ses acteurs ne se fasse l’écho d’une actualité dans le domaine du camion électrique. Dernier en date, Daimler Trucks. Cette fois, ce ne sont ni Mercedes-Benz ni Fuso qui font l’actualité, mais Freightliner, numéro un du marché outre-Atlantique.
Le Freightliner de distribution eM2.


La structure E-Mobility Group

C’est en effet là-bas, lors des Capital Market & Technology Days, que le groupe allemand a annoncé la mise en place d’une structure, nommée E-Mobility Group (EMG), afin de « consolider son savoir-faire dans les chaînes de propulsion électriques des véhicules industriels ». EMG interviendra dans toutes les gammes et divisions de Daimler Trucks pour définir la stratégie concernant les composants électriques et pour développer une architecture standardisée. La structure, qui intègre, au sein de Daimler Trucks, la division moteurs et chaînes cinématiques, s’appuiera sur des employés des principaux centres de R&D du groupe, à Portland (États-Unis), Stuttgart (Allemagne) et Kawasaki (Japon). Le 1er juillet, Gesa Reimelt, actuellement à la tête des projets moteurs de Mercedes-Benz Cars, en prendra la direction.

Dans des flottes avant la fin de 2018

Le Freighliner eCascadia : 730 ch sous le capot.

Daimler Trucks a aussi annoncé l’arrivée sur le marché nord-américain de deux camions électriques Freightliner : l’eCascadia pour le transport de longue distance (plus de 15 tonnes, Classe 8 localement) et le camion de distribution eM2 (de 9 à 12 tonnes, Classes 6-7). Le premier bénéficiera d’une puissance de 730 ch et d’une autonomie d’environ 400 km. Vide, sa batterie pourra être rechargée à 80 % en 90 minutes.

La chaîne électrique du second fournira 480 ch, son autonomie avoisinera 370 km et les 80 % de charge de sa batterie s’atteindront en une heure. Trente unités de ces modèles rejoindront des flottes de clients avant la fin de l’année. EMG a donc sous sa coupe, outre ces deux « Freight’ », le Mercedes eActros, le Fuso eCanter, le bus Mercedes Citaro et le school bus américain Thomas Built Jouley.