A l'issue d'une réunion la semaine dernière du comité d'entreprise, organisée à l'initiative du directeur des opérations européennes de la division Thermal de Delphi, les salariés du site de Donchery - spécialisé dans la fabrication de modules de climatisation - ont appris la fermeture progressive de leur usine jusqu'à l'arrêt complet programmé pour l'été 2012.

 

"Nous sommes victimes des délocalisations vers la Pologne et du fait que Delphi ne remporte plus aucun marché dans la climatisation", a expliqué Jean-Yves Stevenin secrétaire du CE et délégué syndical CGT.

Selon le syndicaliste, le personnel a entamé, dès l'annonce de la fermeture, un mouvement de "grève larvée" et "fabrique moins de 30% de la production habituelle".

 

"C'est un coup très dur pour cette région déjà sinistrée et le combat va maintenant s'orienter vers les compensations financières à la fermeture", a poursuivi M. Stevenin.

 

Selon la direction de Delphi France, le site de Donchery cumule depuis longtemps les pertes dans un marché très difficile.

"Les coûts opérationnels ne sont pas compétitifs et les produits  fabriqués sur le site ardennais arrivent en fin de vie. Les activités restantes ne sont pas suffisantes pour maintenir le fonctionnement de l'usine", a-t-on indiqué au service communication de l'équipementier.

Début mai 2010, Steering France, une entité autonome créée par Delphi, avait déjà annoncé la fermeture fin novembre de l'usine de Strasbourg spécialisée dans les pompes hydrauliques qui emploie 324 personnes ainsi que du site administratif de 14 salariés à Tremblay-en-France.