Des véhicules vraiment totalement autonomes sans technicien ou conducteur à bord. A partir de 2018, une nouvelle réglementation californienne, éliminerait l'actuelle disposition qui exige dans toute voiture autonome un "contrôle physique par une personne physique assise sur le siège conducteur du véhicule".

Cette nouvelle réglementation stipule uniquement qu'il est nécessaire de "superviser la technologie autonome" de toute voiture sans chauffeur.

Obligation de surveiller le véhicule à distance


Le Département des véhicules à moteur (DMV) de Californie a assuré que ce changement visait à supprimer une exigence qui "pourrait limiter inutilement le développement de la technologie", offrant la possibilité de surveiller le véhicule à distance.

Un nombre de plus en plus important d'entreprises technologiques et de constructeurs automobiles teste des véhicules autonomes, encouragé par les nouvelles directives du gouvernement américain visant à propulser cette technologie censée améliorant la sécurité routière.

A ce jour, 42 entreprises disposent de permis les autorisant à tester des voitures autonomes en Californie. Le DMV se réjouit de voir ces entreprises et d'autres faire progresser la technologie grâce à cette nouvelle réglementation.

Mi-septembre, l'administration de Donald Trump a publié une nouvelle réglementation sur les voitures autonomes autorisant plus de tests sur les routes, estimant que cette technologie pouvait réduire les accidents.