C’est parti pour 4 ans de présidence à quatre mains. Le vendredi 12 mai 2017, l’assemblée générale du contrôle technique a procédé à l’élection de son nouveau président. C’est donc Bernard Bourrier qui vient d’être nommé à la tête de la présidence afin de représenter la branche CT du CNPA au niveau national. Mais seulement sur deux ans car en 2019, il passera le relais à son vice-président, Jacques Guillermin, nouvel élu pour un mandat de deux ans également.

Selon le syndicat, « cette présidence de quatre années en deux fois deux ans, permet une représentation équilibrée des réseaux et des centres de contrôle technique, qu’ils soient indépendants ou affiliés ».

Le binôme devra surtout s’épauler face aux profondes transformations qui régissent la filière comme les habitudes de mobilité, le vieillissement du parc et la baisse du pouvoir d’achat. Pendant ces quatre années, leurs équipes concentreront donc tous leurs efforts sur la "nécessaire revalorisation" du contrôle technique.

Bernard Bourrier est actuellement président-directeur général du réseau Autovision et membre du collège "réseaux". Quant à Jacques Guillermin, il est membre du collège "centres" et l’actuel président contrôle technique de la région Auvergne-Rhône-Alpes.