En Allemagne, et uniquement en Allemagne pour l'instant. Plusieurs constructeurs l'ont confirmé, dont le groupe Volkswagen : les primes à la reprise (ou à la casse) ne sont pas prévues pour les clients français.

Les constructeurs allemands ont en effet décidé, sous la pression de leurs pouvoirs publics et afin de sauver leur industrie, de lancer deux actions concomitantes. D'une part un rappel massif de tous leurs diesels Euro 5 et 6. Plus de 5 millions de véhicules sont concernés rien qu'en Allemagne par cette campagne visant à reparamétrer les logiciels de gestion moteur. D'autre part, des programmes d'aides à la reprise. Le premier constructeur a avoir proposé une prime est BMW, mais bien vite, tous ont suivi le mouvement.

Ainsi, chez Volkswagen, tout possesseur d'un diesel qui répond aux normes Euro 1, 2, 3 ou 4 incluse peut prétendre à une aide à l'achat sur un véhicule neuf en échange de la reprise de son engin : 2000€ pour Up!, 3000€ pour une Polo, 5000€ pour les Golf / Tiguan / Beetle, 6000€ pour un Touran, 8000€ pour les Passat, Arteon et Sharan et enfin 10 000€ pour un Touareg.
Le constructeur va même plus loin. En cas d'achat d'une motorisation alternative, une seconde prime est accessible : 1000€ de plus pour l'achat d'une voiture à gaz (GNV), 1785€ pour un hybride, 2380€ pour une électrique. VW précise bien qu'il s'agit "d'aides additionnelles".

Ce programme d'aides à la reprise est censé durer jusqu'au 31 décembre prochain.

Renault et Ford ont expressément fait savoir à L'argus que les programmes d'aides à la reprises étaient réservés à l'Allemagne. Mercedes n'a pas souhaité commenter l'information, tandis que BMW n'a pas indiqué non plus que leurs clients hexagonaux pouvaient bénéficier des largesses du constructeur.