Après s’être rêvé en roi de l’après-vente multimarque via ses récentes offensives, PSA se voit en prince du développement durable avec la création de la Business Unit Circular Economy Aftermarket. Cette unité dédiée a pour objectif de développer l’activité du groupe dans le domaine de l’économie circulaire en après-vente au niveau mondial. Parce qu’ « il veille à la durabilité de ses produits via diverses offres commerciales de réparabilité qui permettent de réduire la quantité de déchets générés », PSA propose désormais par l’intermédiaire de toutes ses marques deux offres de pièces et une de services issues de la consommation responsable. Outre le fait d’offrir un panel de pièces et services le plus large possible, l’objectif est également de préserver les ressources en mettant à profit les compétences industrielles, techniques, logistiques et commerciales du groupe.

A lire aussi Euro Repar Car Service lance son label occasion

« La rénovation des pièces et leur remise en fonctionnement contribue à la diminution du prélèvement des ressources rares. Elle offre au consommateur un mode de consommation responsable et permet de répondre à ses besoins, quel que soit son budget. Le développement de cette activité s’inscrit pleinement dans notre stratégie aftermarket, ainsi que dans la démarche de responsabilité sociétale de l’entreprise », souligne Jean-Baptiste de Chatillon, directeur financier du groupe PSA.

Travaillant chez PSA depuis 1988, c’est Véronique Morel qui vient d’être nommée directrice de la Business Unit Circular Economy Aftermarket. Elle travaillera sous l’autorité de Christophe Musy, directeur services et pièces de PSA. Cette création fait écho à l’initiative sur l’écoconception des véhicules, en amont, ainsi que de leur recyclabilité, dans laquelle le groupe est déjà engagé.