“Les Etats doivent prendre des engagements minimaux sur la densité du réseau de charge”, a lancé Carlos Tavares, lors des journées presse du salon de Genève 2018 (à lire aussi Carlos Tavares (PSA) : « Opel trouvera sa place sans instruction »). Parce que le patron de PSA, lui, a déjà pris les devants et aimerait qu’on le suive. Le groupe vient d’annoncer la signature d’un partenariat stratégique avec Digital Charging Solution (DCS), filiale de BMW, dans le but de donner accès au plus grand réseau français de stations de recharge électrique aux clients Peugeot et Citroën. Par le biais d’un abonnement aux services ChargeMyPeugeot et ChargeMyCitroën depuis l’application ChargeNow, ces utilisateurs peuvent désormais localiser, vérifier la disponibilité et accéder à 6 360 bornes exactement dans toute la France (dont 460 sont à charge rapide). Et, le binôme souhaite même étendre le nouveau réseau à 9 000 points de recharge électrique d’ici à fin 2018.

"Au regard des analyses actuelles du marché, nous sommes heureux de voir que le modèle DCS est très intéressant pour les constructeurs de voitures électriques et les opérateurs de points de recharge. Nous sommes fiers que PSA soit l'un de nos premiers clients OEM majeurs désireux de soutenir ses ventes de modèles électriques sur de nombreux marchés ", ajoute Markus Bartenschlager, président de DCS.

Cette nouvelle initiative est représentative de la stratégie mise en place par PSA concernant l’accompagnement de la transition énergétique. Rappelons que le groupe prévoit de commercialiser sept nouvelles versions de véhicules électriques entre 2019 et 2021 et que l’ensemble de la gamme disposera d’une version hybride ou électrique d’ici 2025.