Alors qu’il est l’une des références dans le lavage, Eléphant Bleu ne considère pas son leadership comme acquis pour autant. Le groupe a passé une excellente année 2017 : sur un bilan annuel positif du secteur qui est de 5%, l’enseigne a dépassé ses objectifs de chiffre d’affaires en propre (50 centres) et en franchise (420) avec une croissance de 5% pour les deux réseaux et 15 ouvertures réalisées sur l’année. Plus de 120 contacts ont été générés sur Equip Auto dont une trentaine peut aboutir à des projets sérieux en 2018. Eléphant Bleu a également réuni 110 franchisés sur 220, une participation record, lors de sa convention annuelle.

« Que ce soit le marché ou nous-même, nous arrivons tous à préserver cette niche du lavage par rapport à d’autres activités. Mais Eléphant Bleu doit désormais passer à la vitesse supérieure et se focaliser aujourd’hui sur le marché français pour se développer et communiquer avec ses clients », assure Patrick Mary, directeur du réseau.

Un bouquet de services digitaux

Alors 2018 sera placée sous le signe des hommes, de la franchise et du digital. Outre la volonté de recruter des investisseurs et de nouveaux partenaires comme des indépendants, trois axes liés stratégiquement sont donc prioritaires. Le premier, et non des moindres, se concentrera sur les moyens humains, à savoir, optimiser la gestion des centres. Patrick Mary souhaite intégrer davantage de main d’œuvre dans les centres, « il y a des hommes et des femmes sur seulement 50% de notre réseau donc avoir une présence peut faire toute la différence », souligne le dirigeant.
Le deuxième axe concerne directement la clientèle. Par le biais de ce développement humain, Eléphant Bleu entend conquérir ses clients, et de nouveaux, pour « mieux les connaître. »

« Le client laveur nous permet de vivre alors nous nous devons de s’intéresser à lui et de communiquer », ajoute-t-il.

Ces changements s’opèrent par l’intermédiaire de la transition numérique que le groupe souhaite instaurer en 2018. Un compte LinkedIn dédié au recrutement en franchise Eléphant Bleu vient d’être ouvert, une application à l’effigie du petit éléphant rieur sera créée dans l’année, etc. Mais, les centres deviendront de plus en plus connectés avec différents outils mis en place prochainement pour les moyens de paiement, les prises de commandes, l’Intranet, bases de données clientèle, équipementier et réseau, boutique en ligne, envoi emailing, etc. Un bouquet de services digitaux de maintenance prédictive pour améliorer le chiffre d’affaires des points de vente, évidemment.

Un tunnel arrive

D’ici un an, le spécialiste du lavage automatique et de la haute pression pourrait innover côté performance. Il est actuellement en train de tester le portique couvert, soit communément appelé tunnel, « une façon de se démarquer de la concurrence et de capitaliser sur l’équipement » selon Patrick Mary.