Encore un projet inédit du bouillant Elon Musk. Le patron de Tesla et de SpaceX a présenté les avancées d'un projet de tunnels à grande vitesse sous Los Angeles pour contourner les embouteillages.

Un premier tunnel de la Boring Company sous Los Angeles est presque achevé.

Dans ces tunnels, dont l'un serait presque achevé à Los Angeles, circuleront des navettes autonomes dans lesquelles on embarquera à la surface, dans l'équivalent de stations.

Ces navettes descendront sous terre par un genre d'ascenseur puis rejoindront un réseau de voies à grande vitesse où elles circuleront à l'électricité, allant jusqu'à 200 kmh.




Bientôt des trajets à 1 dollar






Pour 1 dollar, il sera possible de joindre l'aéroport de Los Angeles depuis les centres de la ville.
Dans les prochains mois, des trajets gratuits seront proposés à ceux qui voudront essayer ce nouveau mode de transport public, une fois que les autorisations nécessaires auprès des autorités locales seront accordées.

Le projet de sa société  la Boring Company (la société qui creuse, qui peut aussi être compris comme la société ennuyeuse) est de lutter contre la saturation des réseaux routiers en creusant des tunnels sous les grandes villes dans lesquels circuleront des modules pouvant accueillir piétons, cyclistes et voitures.

A Los Angeles, la Boring Company qui souhaite collaborer avec la société gérant le métro de la ville, veut joindre des lignes de métro existantes pour compléter le système" actuel. A terme, elle prévoit de lancer un réseau complet de tunnels sous la « cité des anges ».

Ces navettes autonomes pouvant contenir 16 personnes constitueraient une nouvelle forme de transport en commun à mi-chemin entre le métro et la voiture individuelle, et pour 1 dollar permettraient de rejoindre l'aéroport international de Los Angeles depuis le centre administratif en moins de dix minutes.

Transporter aussi des voitures ?


Initialement, le projet visait uniquement le transport de voitures et leurs passagers. Avant de se reconvertir en transport de personnes via navette.
L'idée de transporter des voitures n'est pas abandonnée. Mais la priorité est donnée aux navettes à grande vitesse.

L'idée de ce mode de transport est de répartir des milliers de petites stations à la surface, où piétons mais aussi voitures prendront place sur une plateforme qui descendra alors sous terre.

En effet, Elon Musk voulait qu'initialement ce projet soit dédié au transport de véhicules mais il a changé son fusil d'épaule en annonçant que la priorité sera donnée aux piétons et cyclistes, pour un prix inférieur à celui d'un ticket de bus.

Le système « transportera toujours des voitures mais seulement lorsque tous les besoins de transport en commun auront été satisfaits ».


Des synergies avec l'Hyperloop


Ces tunnels pourraient servir à l'un de ses autres projets, Hyperloop, des capsules qui circuleraient à basse pression et à très grande vitesse. Il assure qu'à l'avenir, le trajet San Francisco - Los Angeles pourrait être effectué en trente minutes, contre environ six heures de voiture actuellement.

Tunnelier de la Boring Company à l'oeuvre à Los Angeles.
La Boring Company utilise son savoir faire pour les navettes souterraines mais aussi pour creuser les tunnels de l'Hyperloop.
Une vidéo test donne une idée de la vitesse des capsules Hyperloop: elle a été filmée dans un segment de sous-terrain test: "nous visons (près de) 500 kilomètres heure", a assuré le magnat des transports électriques.

Un élément de l'Hyperloop en cours de montage.


Un tunnel entre Washington et New York est déjà en construction et un autre reliant Los Angeles et San Francisco est prévu pour 2019. Ces capsules pressurisées dans des tunnels sous quasi-vide seront plus rapides qu'un avion de ligne.