Bel été. Après un mois de juillet à +10,9%, les ventes de voitures neuves ont encore bondi de 9,4% en août (tant en chiffres bruts qu’en données corrigées). Elles franchissent ainsi la barre des 100 000 unités.
Autre raison d'être optimiste : selon le baromètre des commandes diffusé par le CCFA, les portefeuilles sont en progression de 7,4% en août à 99 167 voitures.

Au cumul, la progression des ventes atteint 4,2% à 1,39 million de voitures. Le CCFA a dit début juillet tabler pour l'année entière sur une hausse de 3% à 4% par rapport à 2016, quand 2,015 millions de voitures neuves avaient été écoulées.

Cet allant estival provient notamment de la marque Peugeot (+10,8%) pour laquelle août n’est pourtant pas un gros mois. Le lion bénéficie du succès de ses SUV 2008, 3008 et 5008, ces deux derniers ayant été fraîchement renouvelés.

Dacia devant Volkswagen


Dacia qui voit ses immatriculations s’envoler de 21,8%, atteint une pénétration record de 7,25%, devant Volkswagen. Autres contributeurs au bon score d’août, Toyota (+16,2%) qui flirte avec les 5% de part de marché, ainsi que Fiat (+21,1%) et Nissan (+57,6%), propulsé par la nouvelle Micra fabriquée chez Renault à Flins.

La bonne performance de Peugeot ne permet toutefois pas à PSA de conserver ses positions. Citroën végète (+1,9%) et tombe en dessous de 9 points de marché, malgré la montée en puissance de la dernière C3. DS (-5,8%) fléchit sombrant en dessous des 1% du marché.

Renault, pour qui traditionnellement août est aussi un mois creux suit la tendance générale (+8,7%). La marque Volkswagen tire tout juste son épingle (+7%) alors que ses deux marques sœurs, Seat (+10,4%) et Skoda (+32,8%) sont en pleine conquête, tirées par leurs nouveaux SUV.

Le haut de gamme à la peine


Ford qui semblait se redresser ces derniers mois, fait une rechute (-5,7%) alors qu’Opel (+10,4%), désormais dans le giron de PSA, reste dans le marché.

Sur un segment haut de gamme en retrait, Mercedes (+3,5%) prend l’avantage en août, devenant premier constructeur premium, devant le tenant du titre, Audi (-1,9%) et BMW (-0,1%) alors que Volvo chute de 10,7% et Porsche de 29,8%.