Ce premier mois de l’année 2018 ne marque pas de rupture nette avec les tendances de 2017. Observés à la loupe, les chiffres de janvier montrent toutefois une très légère baisse des ventes tactiques. Les véhicules de démonstration ne représentent que 14% des immatriculations totales contre 15,8% sur l’ensemble de 2017. La part du canal des loueurs de courte durée, dont les achats se tassent de 16,7%, vraisemblablement pour des raisons de saisonnalité, n’est que de 10,5% (contre 10,9% en 2017).

Les ventes aux particuliers qui ont augmenté de 3,4%, restent néanmoins en dessous de la barre des 50% : 49,7% contre 49,5% en 2017.

Les constructeurs les plus concentrés sur ce canal des ménages sont toujours les mêmes, à savoir, Dacia (81%), Suzuki (74,3%) et Toyota (60,6%).

Quant à la marque la plus faible sur ce canal, c’est Volvo (22,2%), championne par ailleurs des ventes aux entreprises et en en LLD (53,6% de son volume).

Les premières marques à jouer à plein sur le levier des ventes tactiques (ventes aux loueurs de courte durée et immatriculations de véhicules de démonstration) en janvier, sont Fiat (55,3%), Honda (49%), Jeep (48,7%), Nissan (47,7%) et Opel (47,5%).