« Il y a un accord avec le ministère de la Justice » a déclaré Jan Carlson, PDG d'Autoliv, lors d'un congrès automobile à Monte Carlo.

« Nous avons mis fin à l'enquête, a-t-il poursuivi, et nous avons accepté de payer une amende de 14.5 millions de dollars ».

La Commission européenne avait procédé il y a un an à des perquisitions chez plusieurs fournisseurs d'équipements pour automobiles dont le suédois Autoliv, qu'elle soupçonnait d'avoir constitué un cartel.