Dans sept mois, le Salon international de l’après-vente automobile et des services pour la mobilité prendra ses quartiers au Parc des Expositions de Paris, porte de Versailles. Un retour attendu de longue date par de nombreux exposants et visiteurs qui semble porter ses fruits si l’on se fie aux retours de certains acteurs qui avaient déserté l’évènement. Les organisateurs d’Equip Auto ambitionnent d'accueillir plus de 1 400 exposants (comme en 2015) et environ 100 000 visiteurs (95 000 en 2015). « Ces objectifs sont aujourd'hui en passe d'être atteints avec 80 % de la surface totale déjà réservés, et marqués par le retour de grandes marques, leaders sur leur marché », commente Jacques Mauge, président de la FIEV et d’Equip Auto. Les groupes Autodistribution, Flauraud, Alliance Automotive Group, PSA, Bosch, Tenneco, Schaeffler, Delphi, SNR, Nexus ou encore Doyen seront ainsi présents dans les années du salon.

Nouvelle sectorisation via 3 pavillons


Pour se démarquer des précédentes manifestations, cette édition 2017 proposera une nouvelle sectorisation, via trois pavillons, « destinée à décloisonner les activités et maximiser le flux des visiteurs sur les stands ». Le pavillon 1 fera la part belle à la carrosserie et à la peinture, aux réseaux et services, aux véhicules d’occasion, au lavage, aux aires de service, aux lubrifiants et produits d’entretien et dépannage. Le pavillon 2.2 rassemblera les acteurs des pneumatiques, des jantes, des accessoires. Le pavillon 3 regroupera les professionnels de la préparation, de la maintenance, de l’outillage et du diagnostic. A noter que les exposants des secteurs « pièces, équipements et composants » seront répartis sur l’ensemble des trois pavillons.

A partir des enquêtes menées auprès de réparateurs et de leurs fournisseurs ou partenaires et des réunions de travail réalisées avec les organisations professionnelles, les équipes ont construit cette édition 2017 autour de trois enjeux et promesses : la réduction des émissions polluantes, l’amélioration du confort et de la sécurité avec l’automatisation de la conduite et l’émergence du numérique dans les ateliers de réparation.

Univers VO pour diversifier les activités


Quatre thèmes principaux rythmeront les cinq jours de l’évènement : entretenir rentablement le parc automobile existant, favoriser l’adaptation des réparateurs dans un marché transformé par les technologies digitales et les évolutions technologiques dans les véhicules, préparer les réparateurs à l’arrivée des véhicules connectés et bientôt autonomes et encourager la diversification des activités des réparateurs. Sur ce dernier point, Univers VO, qui faisait son apparition en 2015, sera reconduit  et rassemblera sur une superficie de plus de 400 m2 des marchands, des acteurs du remarketing et des prestataires de services. Fort du succès rencontré il y a deux ans, le village des start-up sera agrandi et réunira 50 entreprises qui viendront présenter leurs innovations et solutions. 

Enfin, une enquête réalisée auprès de 450 réparateurs associée aux remontées terrain du GNFA a mis en évidence leurs attentes en matière de formation, de mises à jour des connaissances ou encore de conseil à l’occasion du salon. Ainsi, Equip Auto proposera des « tutos », d’une vingtaine de minutes en moyenne, qui seront diffusés sur la chaîne YouTube du salon.