Le Ministère espagnol de l'Energie a approuvé la semaine dernière, par l'intermédiaire de l’Institut pour la diversification et l'économie d'énergie (IDAE), le nouveau plan d’aides aux véhicules à énergies alternatives. Baptisé Movalt, celui-ci disposera d'un budget de 35 millions d'euros, dont 20 millions d’euros seront destinés à l’achat de véhicules à énergies alternatives (électriques, hybrides rechargeables, gaz et pile à combustible à hydrogène), et 15 millions d'euros supplémentaires serviront à promouvoir l'installation d'infrastructures de recharge pour véhicules électriques. Dans un deuxième temps, le budget sera porté à 50 millions d'euros, avec une enveloppe de 15 millions d'euros pour soutenir la R&D.

Selon le Ministère de l'énergie, cité par El Mundo, le plan Movalt devrait entrer en vigueur « dans les prochains jours », une fois qu’il aura été publié au Journal Officiel. « Ce programme donne de la continuité aux programmes que le gouvernement a mis en place ces dernières années pour promouvoir une mobilité durable », explique le ministère. Le montant des subventions se situera entre 500 et 18 000 euros, selon le modèle. Les véhicules concernés à l’achat doivent être neufs ou âgés de moins de neuf mois. Les bénéficiaires des subventions peuvent être des particuliers, des indépendants, des entreprises et des administrations publiques.

L'objectif du Movalt est d'augmenter le parc de véhicules alimentés par des énergies alternatives et réduire ainsi les émissions de dioxyde de carbone et d'autres gaz polluants, tout en diversifiant les sources d'énergie dans les transports. L’autre enjeu consiste également à rajeunir le parc automobile, qui dépasse les 12 ans en Espagne.