L’offre qui tombe à pic ! Euromaster ne pouvait pas faire autrement que de dévoiler sa nouvelle solution digitale à l’ouverture du salon Flotauto, le jeudi 9 mars 2017. Car après avoir lancé Master Access et Master Control il y a un an, l’un des leaders du pneumatique poursuit sa stratégie d’innovation avec le lancement de son carnet d’entretien connecté.
Disponible à partir du 10 avril 2017, cet outil pour la maintenance prédictive des flottes permettra aux clients gestionnaires de parc d’avoir une visibilité des entretiens à venir et d’anticiper, ainsi gérer, leur budget réparation. Ils vont également pouvoir contrôler l’activité de leurs conducteurs.

A l’image d’un carnet de santé,  les entretiens seront prescrits à partir de trois sources : les plans d’entretien constructeur des véhicules (fichiers Autodata), de la remontée automatique de l’historique des prestations réalisées dans les centres Euromaster (même externes au réseau) et des conseils experts grâce à une veille technologique.
Ainsi, le gestionnaire de flottes, de plus en plus soucieux des enjeux financiers, aura accès à un calendrier prédictif pour voir en temps réel, et sur un seul écran, tous les entretiens à venir par véhicules et ce, jusqu’à trois ans. Un système d’alerte sera également à sa disposition pour s’assurer que les réparations soient réalisées à temps.

Selon Emeline Jordan, responsable E-business Euromaster, « l’idée est de gagner en transparence, autonomie et performance en instaurant de la prévention auprès des conducteurs pour éviter les mauvaises pratiques d’entretien qui usent prématurément les véhicules ».

Gagner des parts de marché grâce au carnet d'entretien connecté

Enfin, le responsable de parc gardera un œil sur la maintenance de ses véhicules et son budget grâce à la troisième fonctionnalité qui est le tableau de bord (reporting mensuel). Le prix annuel est de 4 euros par immatriculation quelle que soit la taille de la flotte.

« Nous avons une longueur d’avance sur nos concurrents. Nous les seuls à proposer une offre connectée de gestion complète regroupant l’entretien courant et les interventions pneumatiques », souligne Mathieu Chardin, directeur général Euromaster France.

Même si Euromaster réfléchit pour capitaliser sur le B2C, le carnet d’entretien sera un vecteur de croissance de plus pour l’enseigne qui souhaite gagner des parts de marché sur l’entretien courant. Le réseau réalise 75% de son chiffre d’affaires sur les flottes et 40 millions d’euros sur l’entretien courant. Mathieu Chardin souhaite doubler ce dernier chiffre à horizon 2020.