Faurecia a enregistré une croissance organique de 10,6 % de son chiffre d'affaires, qui a atteint 16,96 milliards d'euros en 2017. L'Ebitda ressort à 1,889 milliard d'euros (+ 15 %) et dans le même temps, le résultat opérationnel a progressé de 20,6 %, à 1,17 milliard d’euros, ce qui permet à la marge de passer de 6,2 % à 6,9 %.
Le groupe achève l'exercice sur un cash-flow net récurrent de 435,3 millions d’euros, en progression de plus de 30 %, tandis que sa dette nette s'établit à 451,5 millions d’euros, en hausse elle aussi d'un peu plus de 30 %. Le ratio dette nette sur Ebitda reste faible, à 0,2 fois.

« Nos performances de 2017 ont confirmé notre capacité à renforcer la création de valeur grâce à la croissance rentable et à atteindre nos objectifs, tout en continuant à investir dans notre stratégie d’innovation. Nos prises de commandes ont atteint un niveau record et notre structure financière est saine. Nous restons concentrés sur l’excellence opérationnelle et l’accélération de la transformation de Faurecia en une "Tech company" innovante », se réjouit Patrick Koller, directeur général de Faurecia.

62 milliards d'euros de prise de commande


Le groupe souligne que sa croissance organique de 10,6 % est très largement supérieure à la hausse du marché automobile mondial, évaluée à 2,3 % par IHS en 2017. Patrick Koller revient aussi sur le niveau record des prises de commandes, qui s’établit à 62 milliards d’euros sur la période de trois ans 2015-2017, soit 9 milliards de plus que l’année précédente (sur la période 2014-2016).
Patrick Koller indique que les ventes du groupe se répartissent comme suit : Europe (50 %), Amérique du Nord (26 %), Asie (17 %, le poids de la Chine étant de 77 % sur cette région), et Amérique du Sud (5 %). Au niveau des grandes activités, on trouve Seating (42 %), devant Interiors (31 %) et Clean Mobility (27 %). 

La marge opérationnelle 2018 dépassera 7 %


Faurecia table cette année sur une croissance à taux de change constant d'au moins 7 % pour son chiffre d'affaires, dans un marché automobile qui devrait croître de 2 %. Si ce rythme se confirme, il serait supérieur aux projections du plan de marche. La marge opérationnelle 2018 dépassera 7 %, alors que la société visait précisément 7 % jusque-là, tandis que le cash-flow net 2018 dépassera 500 millions d’euros, conformément à l'objectif initial. De la même façon, le bénéfice par action de l'exercice en cours devrait atteindre 5 euros, comme prévu.

Enfin Faurecia a pris rendez-vous avec l’auditoire en annonçant la tenue d’une nouvelle journée investisseurs à Paris le 15 mai prochain sur le thème « Smart Life on Board » (Seating et Interiors), avec un point d’actualité sur « Sustainable Mobility ».