Partenaire des principaux constructeurs en première monte, l’équipementier français, et sa division Faurecia Clean Mobility (spécialisée dans les solutions de dépollution), a décidé de s’attaquer au marché de la rechange. Impulsée par la nouvelle équipe Faurecia Services, composée de dix personnes, cette incursion sera effective en fin d’année 2017 via le lancement d’une ligne d’échappement en kit, sous la marque Easy2Fit. Présentée à l’occasion du salon Equip Auto, cette offre (2 500 références au départ) permettra de couvrir « les top-sellers » sur les marchés français et allemands. Un élargissement de la gamme est prévu en 2018.

« L’innovation ne repose pas tant sur le kit, car ce concept existe déjà sur ce secteur, mais davantage sur l’élargissement de la gamme de références. Notre volonté est de standardiser cette ligne d’échappement sur autant de références possibles, ce qui n’est pas le cas sur le marché actuellement, plutôt couvert par des offres ponctuelles », annonce Hassine Sioud, directeur LVE product line europe division de Faurecia Clean Mobility.

Faurecia choisit Veneporte


Avec cette ligne d’échappement en kit, l’équipementier entend répondre aux problématiques de stockage, de logistique, de manipulation ou encore de transport rencontrées par les professionnels de l’après-vente. « Sur un marché atone, l’enjeu est d’apporter de l’attractivité aux distributeurs et aux réparateurs qui ne poussaient pas trop jusqu’ici les ventes de ces produits », argumente Franklin Guinier, responsable marketing et business de l’entité pour l’Europe.

« Le marché de la rechange nous intéresse mais l’objectif n’est pas d’y aller pour y aller, comme le font certains groupes. Notre volonté consiste à répondre à une problématique identifiée, avec un produit innovant et l’appui d’un partenaire industriel rôdé », poursuit Hassine Sioud. Le partenaire industriel en question se nomme Veneporte, société portugaise spécialisée dans la distribution de lignes d’échappement. Celle-ci doit apporter sa flexibilité et un outillage adapté au marché de la rechange. « Notre dispositif industriel en première monte ne permettait pas de répondre aux demandes J+1 du marché de la rechange indépendante », explique Hassine Sioud.

Levier de conquête sur le web


Faurecia Clean Mobility va ainsi profiter de ce premier développement pour appréhender et prendre le pouls du marché de la seconde monte. S’il n’a pas déterminé d’objectifs précis, l’équipementier va scruter avec attention les premiers retours, qui pourraient l’inciter à lancer d’autres produits dans un deuxième temps. Selon les dirigeants, l’accueil des distributeurs et des groupements rencontrés dernièrement est « positif et très encourageant ». Le groupe espère également tirer son épingle du jeu sur le Web avec « un produit facile à transporter pour les clients Do-it et qui a des arguments à faire valoir pour un acheteur Internet ».

En 2016, Faurecia Clean Mobility a généré un chiffre d’affaires de 4,2 milliards d’euros. La division est implantée dans 27 pays.