Dans le cadre de son activité « sièges », Faurecia a donc signé un contrat record avec le groupe BMW. « Il s’agit de la plus grosse prise de commande jamais enregistrée par Faurecia en termes de volume d'affaires », souligne un porte-parole du groupe.
« Il couvre l’assemblage en juste-à-temps (JAT) de 7 véhicules, ainsi que les structures de siège de 10 véhicules sur deux plateformes majeures : Mini et BMW Série 2 », détaille-t-il par voie de communiqué, en précisant que cela correspond à un volume de l’ordre de 6 millions de voitures.

Et d’ajouter : « Afin de réduire le nombre d'interfaces et de gagner en simplicité, BMW a opté pour une stratégie d'intégration verticale et confié à Faurecia, actuel fournisseur de son activité JAT, la production de composants clés tels que les structures, les coiffes et les mousses de sièges ».

« Nous pouvons penser que nous avons remporté ce marché en raison de notre grande proximité client, mais aussi grâce à de solides compétences en matière d'intégration verticale et de synergies de développement », se réjouit Thorsten Muschal, vice-président exécutif ventes et management des programmes chez Faurecia.

Rappelons que Faurecia a récemment annoncé, lors de la présentation de ses résultats 2017, une prise de commandes record de 62 milliards d'euros sur la période de trois années glissantes 2015-2017 (incluant le contrat signé avec BMW), en hausse de 9 milliards d'euros par rapport à la période 2014-2016.