C'est l'un des plus gros rappels effectués par un constructeur en Amérique du nord. Fiat Chrysler fait revenir à l'atelier 4,8 millions de véhicules aux Etats-Unis pour un problème affectant le logiciel de contrôle du régulateur de vitesse. Celui-ci pourrait empêcher les conducteurs de freiner et aboutir à la perte de contrôle de la voiture.

FCA affirme néanmoins ne pas avoir été informé d'accident ou d'incidents graves liés à ce défaut et qu’il va réparer ce dysfonctionnement en actualisant le logiciel.

Impossible d'arrêter la voiture


La plupart des modèles sont concernés y compris la Jeep Grand Cherokee (2014-18), la Jeep Cherokee (2014-18), la Jeep Wrangler (2018), les pickups RAM 1500 (2014-2019) et RAM 2500 et 3500 (2014-2018).

Les berlines Chrysler 200 et 300, des Pacifica et des Dodge doivent également être ramenées vers les concessionnaires où seront effectuées les mises à jour nécessaires.

Selon Fiat Chrysler, les conducteurs pourraient perdre le contrôle du régulateur de vitesse (cruise control) en pleine accélération de la voiture, toutefois, "dans une série d'événements improbables" dont un court-circuit dans le réseau électrique. Il serait alors impossible de changer de vitesse même si le conducteur freine ou tente d'arrêter la voiture.

Le groupe automobile indique que si les conducteurs ne peuvent désactiver le régulateur de vitesse, ils peuvent arrêter la voiture en passant à la position "neutre".