Comme tous les ans, le 8 mars, qui est la Journée internationale des droits des femmes (et non de la femme !), est l’occasion de rappeler les nombreuses inégalités entre les hommes et les femmes qui sévissent dans le monde. Et 2018 aura une tonalité particulière suite aux nombreuses affaires révélées depuis celle du producteur, Harvey Weinstein. L’argus a donc décidé de montrer quelques chiffres encourageants sur les femmes et l’automobile car l’expression « femme au volant, mort au tournant » n’a évidemment pu lieu d’être. Mais le sexisme dans l’auto persiste toujours…

Il paraît que les femmes conduisent moins bien que les hommes

En vue de cette journée consacrée aux femmes et à leurs droits, plusieurs acteurs de l’automobile ont donc réalisé des enquêtes pour savoir ce que pensent les Français des conductrices. Par exemple, le comparateur de pneus Tiregom s’est posé les questions suivantes : croient-ils encore que les femmes ne savent pas conduire, qu'elles sont incapables de changer une roue et qu'elles ne connaissent rien à l'automobile ? Voici les réponses de l’étude réalisée auprès de 1200 personnes titulaires du permis B, disposant d’une voiture, avec 50% d’hommes et 50% de femmes :

12% des femmes et 30% des hommes (soit 1 sur 3) pensent que les femmes conduisent moins bien que les hommes.

Les clichés ont la dent dure. Finalement, le pure player révèle que les hommes sont beaucoup plus dangereux que les femmes car dans les faits,

95% des délits routiers, 81% des auteurs d’accidents mortels et 67% des points de permis retirés concernent les hommes (source Sécurité routière).

Le comparateur d’assurance Minute auto a également mené une enquête sur le sujet entre janvier et février 2018 auprès de 2100 conductrices. Elles estiment bien conduire à 96%, déclarent respecter le code de la route à 67% et ne pas avoir eu d’accident durant les deux dernières années à 84%.

Il paraît que la mécanique est une histoire de mecs

Alors qui s’occupe de l’entretien de la voiture ? 38% des sondés affirment entretenir eux-mêmes leur véhicule lorsque c’est possible. Et, presque autant d’hommes (41%) que de femmes (36%). Tiregom constate tout de même une petite différence pour la suite des résultats : 52% de femmes ne se sentent pas capable de le faire contre 45% d’hommes et donc pour ceux qui font appel à un professionnel (81%), seulement 22% des personnes (les deux sexes confondus) ne feraient pas confiance à UNE professionnelle garagiste. Mais selon Minute auto, la mécanique est une histoire de fille ! Seulement 26% des conductrices angoissent de tomber en panne et 33% redoutent la crevaison. Et près de 60% d’entre elles savent changer une roue.

Il y a aussi des chiffres qui fâchent 

Le comparateur d’assurance sur Internet dévoile une autre vérité concernant les paroles que peuvent prononcer les conducteurs, « du prétendu sexe fort », comme Minute auto l’écrit. Dans l’enquête, 77% des sondées disent avoir déjà été insultées par des hommes lorsqu’elles étaient au volant, 79% ont entendu la fameuse phrase « femme au volant, mort au tournant » et 59% ont aussi eu droit au « femme au volant, quand t’es bourré t’es content ! »
A bas les clichés, roulez mesdames !