Mois de juillet noir pour Honda et Fiat Chrysler. Les deux constructeurs viennent d’annoncer tour à tour le rappel de millions de véhicules à travers le monde dont la majorité est aux Etats-Unis.

Le Japonais Honda se voit contraint de rappeler 1,2 million de voitures rien qu'aux USA pour un risque d’incendie sur les modèles de la gamme Accord produits entre 2013 et 2016. Le problème en question se situe au niveau des capteurs de batterie qui peuvent à tout moment s’embraser dans les zones où le salage des routes est fréquent.

Selon le constructeur, ces équipements « peuvent ne pas être suffisamment hermétiques à l’humidité. Au fil du temps, du sel de route pourrait y pénétrer, causer de l’érosion puis des courts-circuits. Or un capteur court-circuité peut chauffer et potentiellement dégager de la fumée sous le capot, voire au pire, provoquer un embrasement ».

Honda assure qu’aucun blessé n’est à déplorer pour l’instant même si le défaut a déjà provoqué l’embrasement de quatre compartiments moteurs.

Chez Fiat Chrysler, le rappel est de grande envergure également. Environ 1,34 million de véhicules sont concernés dont plus de 770 850 (produits entre 2011 et 2015) doivent être ramenés directement chez les concessionnaires. Sur ces véhicules, il s’agirait d’un problème touchant les airbags car un risque de court-circuit pourrait provoquer un déploiement inattendu des coussins de sécurité. Contrairement à Honda, le constructeur italo-américain a informé de cinq cas de blessures légères liés à ce défaut.

Fiat Chrysler rappelle également près de 565 650 véhicules (produits entre 2011 et 2014) pour un problème d’alternateurs, suite à l’usure prématurée du pont de diodes."Deux cas d’accidents ayant entraîné des blessures légères" ont été recensés selon le constructeur.