L'architecture de la future Mazda Mx-5 servira de base pour les deux prochains roadsters de Mazda et d'Alfa Romeo. Ci-dessus, une version GT de la Mazda MX-5. Fiat poursuit sa stratégie des coopérations ponctuelles. De son côté, Mazda, qui ne dépend plus de Ford, a décidé d’adopter une approche identique.

Les deux constructeurs viennent ainsi de signer une lettre d’intention (un memorandum of understanding (MoU0) non contractuel, selon les termes d’un communiqué des deux constructeurs) pour le développement et la production d'un nouveau roadster pour les marques Mazda et Alfa Romeo basé sur l'architecture propulsion du futur Mazda MX-5.

Les deux partenaires développeraient deux roadsters iconiques, à propulsion, légers, spécifiques à chaque marque et aux styles clairement différenciés. Les variantes Alfa Romeo et Mazda disposeront chacune de leurs propres motorisations.
Selon le projet, les deux véhicules seront fabriqués dans l'usine Mazda d'Hiroshima au Japon, la production pour Alfa Romeo devant débuter en 2015.


« L'un des objectifs corporate de Mazda est d'établir des alliances de développement en matière de technologie et de produit et cette annonce avec Fiat est un premier pas important dans cette direction, a déclaré Takashi Yamanouchi, PDG de Mazda. Il est particulièrement motivant de collaborer avec une marque aussi prestigieuse qu'Alfa Romeo sur un nouveau roadster basé sur la prochaine génération de Mazda MX-5, modèle véritablement iconique pour Mazda et qui est le roadster le plus vendu de tous les temps.»


« Cet accord démontre clairement notre engagement envers Alfa Romeo et notre détermination à en faire une Marque réellement globale, se félicite de son côté, le patron du groupe Fiat, Sergio Marchionne. En s'associant avec Mazda, nous allons coopérer avec le leader reconnu dans les architectures compactes ''propulsion'' afin de proposer un roadster enthousiasmant et au style typiquement Alfa Romeo. Nous nous réjouissons de cette collaboration et souhaitons maintenir une relation durable et fructueuse'.»

L'accord final devrait être signé au cours du second semestre 2012.
Fiat et Mazda sont également convenus de discuter de toute autre opportunité de coopération en Europe.